Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En Russie, au moins 64 morts dans l'incendie d'un centre commercial

Les dégâts ont été estimés à 42,6 millions d'euros




 Au moins 64 personnes, dont neuf enfants, ont péri et des dizaines de personnes étaient toujours portées disparues lundi au lendemain d'un incendie qui a ravagé un centre commercial à Kemerovo, ville industrielle de Sibérie occidentale.
Les services de secours et les pompiers s'évertuaient à déblayer les décombres du troisième étage, épicentre de l'incendie, alors que le toit du centre commercial s'est presque entièrement effondré, recouvrant 1.500 km2 de gravats, selon les agences russes.
"La mort de 56 personnes a été confirmée", a indiqué une porte-parole du comité d'enquête, Svetlana Petrenko.
Au moins neuf enfants figurent parmi les victimes, selon une porte-parole locale du ministère des Situations d'urgence, Borissa Dedioukhina, citée par l'agence publique Ria Novosti.
Un précédent bilan faisait état de 37 morts et de 64 personnes portées disparues, dont 41 enfants.
Un enfant de 11 ans et une jeune fille de 18 ans qui ont sauté du troisième étage pour échapper aux flammes sont hospitalisés et se trouvent dans un état grave, a indiqué la ministre de la Santé Veronika Skvortsova, à la télévision Rossia 24.
Neuf autres personnes ont été hospitalisées. Les autres blessés "se trouvent dans un état presque satisfaisant mais il faut prendre en compte que nombre d'entre eux ont perdu des membres de leur famille et certains d'entre eux, leurs enfants", a déclaré la ministre de la Santé.
L'incendie s'était déclaré vers 11H00 GMT dimanche au troisième et dernier étage de ce centre commercial situé sur l'avenue Lénine, au centre de Kemerovo.
Le comité d'enquête russe a annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle et l'arrestation de quatre personnes, parmi lesquelles le locataire du local où s'est déclenché l'incendie ainsi que le directeur de la société gérant le centre commercial.
La télévision russe avait retransmis dimanche des images montrant une épaisse fumée noire qui s'échappait des fenêtres et s'élevait au-dessus du toit de cet imposant bâtiment blanc et beige, plusieurs heures après le début de l'incendie.
L'incendie avait finalement été maîtrisé vers 17H30 GMT dimanche, plus de six heures après son déclenchement.
Doté d'un sauna, de plusieurs salles de cinéma et de restaurants ainsi que d'une salle de bowling, le centre commercial était très fréquenté dimanche. Les dégâts provoqués par l'incendie ont été estimés à plus de 3 milliards de roubles (42,6 millions d'euros).
"La cause (de l'incendie) est la négligence. Les normes sont fixées, mais la manière dont nous les respectons est la cause catastrophique de tout le malheur que nous voyons aujourd'hui", a regretté à la télévision la déléguée aux droits de l'enfant auprès du Kremlin, Anna Kouznetsova.
"De tels centres commerciaux existent dans quasiment toutes les régions. (Ce drame) doit servir de signal urgent pour une vérification de leur sécurité", a-t-elle plaidé.
Des témoins de l'incendie ont expliqué à la télévision russe ne pas avoir entendu les alertes incendies qui auraient normalement dû fonctionner.
"Il n'y a eu aucune annonce, les gens ont juste commencé à courir vers la sortie. Ensuite, il y a eu une odeur de brûlé. On a commencé à comprendre que ce n'était pas un exercice", a déclaré une femme à la télévision Rossia 24.
Des centaines de personnes se sont portées volontaires pour donner leur sang pour les victimes, selon les autorités locales.
L'incendie qui, selon les premiers éléments de l'enquête, a démarré dans une salle de cinéma, a détruit plus de 1.000 mètres carrés du centre commercial, ont rapporté les médias russes. Quelque 120 personnes ont été évacuées, selon les secouristes.
Une enquête pour "violation des règles de sécurité" a été ouverte, a précisé le comité d'enquête.
Tous les ans, de nombreuses personnes périssent dans des incendies en Russie, qui souffre d'infrastructures en piteux état datant souvent de l'ère soviétique et où les mesures de sécurité sont observées de manière laxiste.
En octobre 2017, un important incendie qui s'était déclaré dans un grand centre commercial situé à l'extrémité sud-ouest de Moscou avait provoqué l'évacuation de plus de 3.000 personnes.
En juillet 2017, 14 personnes avaient été hospitalisées après avoir été blessées dans l'incendie géant d'un centre commercial dans le nord-est de Moscou, qui avait également nécessité l'évacuation de plusieurs milliers de personnes.

Mardi 27 Mars 2018

Lu 579 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés