Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Démenti

Le ministère de l'Intérieur a démenti jeudi le décès d'un enfant dans la région d'Imilchil des suites de la vague de froid, comme rapporté par le quotidien "Al Massae".
"Le journal Al Massae a publié à la Une de son numéro 3168 du vendredi 23 décembre 2016, un article sous le titre +Mise en garde contre une tragédie humaine après le blocage de dizaines de village et de douars par la neige+, illustré par la photo d'un homme portant la dépouille d'un enfant présenté de façon erronée comme un habitant de la région d'Imilchil, dans la province de Midelt", indique le ministère dans un communiqué.
 Le ministère, qui dément ainsi le décès d'un enfant dans la région d'Imilchil des suites de la vague de froid, affirme que la photo en question ne concerne aucunement le Maroc et qu'elle avait été relayée par des médias arabes en 2015 en rapport avec les souffrances des citoyens syriens à cause des conditions climatiques.

ONEE

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable a démenti des informations relayées par certains sites électroniques, selon lesquelles l’Office envisagerait d’appliquer, à compter du 1er janvier 2017, une nouvelle pénalité d’un montant de 25 dirhams pour tout retard de paiement, au-delà des délais, des factures de consommation d’électricité.
"L’ONEE, tout en démentant cette information, tient à informer son aimable clientèle qu’aucune nouvelle pénalité n’a été instaurée dans ce sens et que le recouvrement des factures continuera à se faire conformément aux dispositions actuellement en vigueur", souligne l’Office dans un communiqué parvenu jeudi à la MAP.

Fès

Une conférence, initiée par le Centre des droits des gens (CDG) et organisée en partenariat avec la fédération des centres des droits de l’Homme et la Fondation Friedrich-Naumann pour la liberté, sous le thème "La lutte contre la violence faite aux femmes au Maroc : quelles perspectives ?", aura lieu samedi prochain à Fès avec la participation de nombreux chercheurs, universitaires et acteurs associatifs.
Dans le cadre de la 14ème campagne nationale de lutte contre la violence à l'égard des femmes et la célébration du 68ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, cette manifestation portera sur l’examen des divers mécanismes juridiques et législatifs relatifs aux efforts déployés pour la lutte contre la violence faite aux femmes et se penchera également sur une batterie d’initiatives et d’expériences adoptées par certains pays en matière d’éradication de la violence faite aux femmes.
Dans le cadre de la commémoration du 17ème anniversaire du CDG, elle prévoit en outre une cérémonie en hommage à une dizaine d’acteurs associatifs en reconnaissance de leurs actions en matière de défense des droits de l’Homme et des libertés.

Samedi 24 Décembre 2016

Lu 364 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés