Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des organisations africaines du transport et de la logistique en congrès à Marrakech

Pour un développement durable des métiers du transport et de la logistique du continent africain




Des représentants d’organisations, confédérations et associations patronales et professionnelles, nationales et internationales prendront part au premier Congrès africain des organisations du transport et de la logistique prévu, du 14 au 16 mars prochain, à Marrakech.
Organisé à l’initiative de l’Organisation démocratique des professionnels du transport (ODPT), en partenariat avec le ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique et de l’Eau, l’événement  verra également la participation de plusieurs institutions représentant les pays invités.
A noter que les représentants des différentes organisations et institutions, qui seront accompagnées par les entreprises et grands groupes opérant en Afrique ainsi que les structures d’appui et les diverses institutions et autorités africaines, viendront d’une trentaine de pays africains.
Il s’agit de l’Algérie, du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Egypte, du Gabon, du Ghana, de la Guinée Equatoriale, des Iles Comores, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Soudan, du Sénégal, du Togo et de la Tunisie, entre autres.
«Organisations et Patronats, un partenariat pour un développement durable des métiers du transport et de la logistique du continent africain». Tel est le thème principal de ce rendez-vous, organisé en partenariat avec la Fédération du transport et de la logistique - CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc).
Véritable carrefour professionnel africain pour multiplier les contacts de haut niveau et rechercher de nouveaux partenaires à l’échelle africaine et internationale, cet évènement de grande envergure revêt une importance capitale quant à la valorisation des orientations du Royaume en matière de coopération Sud-Sud, selon les organisateurs.
«Cette manifestation a fixé plusieurs objectifs notamment de dynamiser et d’harmoniser les relations des professionnels du secteur du transport et de la logistique sur le continent africain, tout en valorisant le capital humain pour un développement durable», ont-ils souligné.
Dans un communiqué,  ces derniers ont indiqué qu’en marge de cet événement, il sera procédé au lancement de l’Union africaine des Organisations des métiers du transport et de la logistique (UAOTL).
La même source précise qu’il s’agit d’«une plateforme basée sur les partenariats stratégiques entre les organisations des métiers de transports et de la logistique et le patronat, dans la perspective de bâtir une nouvelle ère de coopération et de synergie d’effort, en vue de dynamiser les échanges interafricains».
Pour rappel, une trentaine de pays africains ont manifesté leur intérêt pour participer à ce congrès dont «l’ensemble des participants visent de fait à encourager la collaboration fructueuse du continent en contribuant au transfert du savoir-faire économique et scientifique entre pays africains », ont précisé les organisateurs qui promettent une première édition riche et réussie à la hauteur de son envergure et des précieux invités attendus à cette occasion.

 

Alain Bouithy
Mercredi 14 Février 2018

Lu 914 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés