Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conforté par le rapport de la task force, Infantino plus à l’aise dans son penchant pour United 2026




A une semaine de l’annonce du pays hôte du Mondial 2026, le président de la FIFA Gianni Infantino a accordé au quotidien français spécialisé L’Equipe une interview dans laquelle il revient notamment sur les deux candidatures Maroc 2026 et United 2026.
Tout en tournant sa langue plus de sept fois dans sa bouche avant de se prononcer, le patron de la FIFA n’a pas manqué de faire des insinuations qui n’avantagent guère le dossier marocain. A une question sur les critiques formulées par la candidature marocaine à la task force, Infantino a répondu : «Je ne pense pas que les membres de la task aient ressenti de pression. Après, j’espère que chaque Fédération regardera le rapport et ne jugera pas avec un autre critère».
Des propos qui corroborent les intentions de Gianni Infantino beaucoup plus porté sur une candidature qu’une autre. Sauf que cette fois- ci, le numéro un  de la demeure zurichoise est conforté par un rapport de la commission d’inspection qui accorde une note de 2,7 sur 5 au dossier marocain contre 4 sur 5 à la candidature du trio Etats Unis d’Amérique-Canada-Mexique.
Infantino est allé de l’avant dans sa position, en affirmant : «Regardez le rapport et ce qui est bon pour le football. Prenez une décision qui doit être basée sur vos convictions, uniquement liée au football. Car sinon, vous ne faites juste qu’une déclaration de géopolitique dans le monde. Ça ne peut pas être comme ça. On parle de foot, de bonheur».
Si le président américain Donald Trump, sans se soucier de quiconque, avait posté un tweet dans lequel il formulait des menaces à l’encontre des pays qui ne voteront pas en faveur de United 2026 de ne plus bénéficier du soutien américain au sein de l’ONU, Gianni Infantiono s’est montré fin diplomate en recourant à un langage où l’explicite se confond avec l’implicite. Car «une déclaration de géopolitique dans le monde» laisse sous-entendre un dossier qui vise l’obtention de voix à partir d’un jeu de blocs de Fédérations et d’Associations au nombre de 207, ce qui a constitué le plus clair de la stratégie adoptée par le comité chargé de la candidature marocaine.  
Il convient de rappeler en dernier lieu que le vote se fera à main levée le 13 courant lors du Congrès de la FIFA à Moscou à la veille de l’ouverture des débats de la Coupe du monde 2018.

Mohamed Bouarab
Jeudi 7 Juin 2018

Lu 599 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés