Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

City s'offre un récital contre Chelsea et reprend la tête




City s'offre un récital contre Chelsea et reprend la tête
Une démonstration, un rival humilié, et une position de leader retrouvée : Manchester City s'est offert un dimanche parfait devant son public en écrasant Chelsea (6-0) grâce notamment à un triplé de Sergio Agüero, pour reprendre la tête de la Premier League lors de la 26e journée.
Juste avant, son poursuivant Tottenham s'est imposé difficilement contre Leicester (3-1), à trois jours de son huitième de finale aller de Ligue des champions contre Dortmund. Au classement, Manchester City (1er, 65 points) compte le même nombre de points que Liverpool (2e, 65 pts) mais une différence de buts supérieure, tandis que les "Spurs" restent troisièmes, à cinq longueurs (60 pts).
S'il ne faut retenir qu'un nom dans la formidable machine à buts de City, ce serait à coup sûr celui de l'artilleur en chef Sergio Agüero !
Le buteur argentin a signé un triplé en moins d'une heure (13e, 19e, 56e), le temps d'ouvrir la voie du succès de son équipe contre Chelsea, et de sortir sous les ovations de l'Etihad Stadium lors de son remplacement par Gabriel Jesus (64e).
"Je ne suis pas surpris ! Cela fait longtemps qu'il fait ce type de choses, il l'a fait la semaine passée contre Arsenal. On est habitué, et on espère qu'il pourra continuer comme cela", a confié Bernardo Silva, après le match, tandis que son entraîneur Pep Guardiola a évoqué "un match incroyable".
Et pour cause, à l'instar d'Agüero, ses coéquipiers n'ont pas perdu de temps pour mettre en difficulté les "Blues". Raheem Sterling a en effet réussi à ouvrir le score dès la 4e minute, point de départ d'une démonstration à sens unique.
Après un énorme travail dans la surface de Bernardo Silva, Agüero, complètement démarqué, a été ensuite incapable de pousser le ballon dans le but vide à peine cinq minutes plus tard (8e)... De quoi rendre fou de rage Pep Guardiola, malgré cette entame quasi parfaite. Vous avez dit perfectionniste?
Le message a été immédiatement reçu par Agüero, qui a répondu par un "golazo" de toute beauté ! Après avoir récupéré le ballon à l'entrée de la surface, l'Argentin s'est mis sur son pied droit pour déclencher une frappe parfaite dans la lucarne de Kepa (13e).
Et pour mieux se faire pardonner du public, déjà aux anges, et du très exigeant technicien catalan, le N.10 s'est vite offert le doublé dans la foulée en profitant d'une remise invraisemblable de Ross Barkley dans sa surface pour tromper le portier espagnol (18e).
Le festival s'est poursuivi avec le but de Gundogan, encore à la suite d'un mauvais renvoi de la défense des Blues (25e), pour porter le score à 4-0 en moins d'une demi-heure de jeu...
Insatiable, Agüero a cherché à parachever sa prestation XXL par un "hat-trick", une fois le succès de son équipe quasi acquis. Si sa tête s'est écrasée sur la barre transversale de Kepa (51e), il a fini par parvenir à ses fins en transformant le penalty, provoqué par Sterling (57e). L'Anglais, décidément l'autre homme décisif de la rencontre, a corsé un peu plus l'addition en fin de match (80e).
Sous les yeux d'Ole Gunnar Solskjaer, le voisin de Manchester United venu superviser Chelsea, son prochain adversaire après le PSG mardi, l'équipe de Maurizio Sarri (5e, 50 pts) s'est effondrée au pire moment dans la course à la 4e place...
En raison des blessures et du rendez-vous européen de mercredi, Mauricio Pochettino avait été contraint d'aligner une équipe "new look". Pari gagné pour Tottenham contre Leicester (3-1).
Ainsi, le jeune milieu Oliver Skipp (18 ans) a fêté sa deuxième titularisation en Premier League, aligné aux côtés de Moussa Sissoko et Harry Winks dans l'entrejeu. Devant, c'est la paire Fernando Llorente/Son Heung-min qui était chargée de faire oublier l'absence des vedettes Dele Alli et Harry Kane.
Malgré l'ouverture du score de Davinson Sanchez (33e) contre le cours du jeu, les "Foxes" de Claude Puel, très en forme avec leur recrue Youri Tielemans à la baguette, ont continué à pousser, obtenant même un penalty suite à une faute de Vertonghen.
Mais Hugo Lloris en a profité pour montrer sa classe en repoussant le penalty de Jamie Vardy (60e). La chance de Leicester était passée...
Si l'attaquant anglais a ensuite redonné espoir aux siens (76e) après le but de Christian Eriksen (63e), les "Spurs" ont finalement tué le match dans le temps additionnel sur un contre assassin de Son (90+1).

Mardi 12 Février 2019

Lu 327 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com