Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CCSRS : la gestion d’actifs a connu des évolutions contrastées en 2022


Libé
Vendredi 23 Décembre 2022

La gestion d’actifs a connu des évolutions contrastées au cours de l’année 2022, selon le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques (CCSRS), réuni jeudi au siège de Bank Al-Maghrib (BAM).

Le secteur des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) a ainsi été impacté par la baisse du marché boursier et par les tensions haussières sur le marché des taux et a subi une décollecte au niveau des catégories d’OPCVM obligations MLT, obligations CT et actions, indique BAM dans un communiqué sur cette 16ème réunion du CCSRS.

Dans ces conditions, l’actif net global des OPCVM ressort à 536,5 milliards de dirhams (MMDH) au 9 décembre 2022 en recul de 9,5% par rapport au début de l’année, rappelle le communiqué, notant que les autres compartiments de la gestion d’actifs réalisent des progressions en ligne avec celles observées les années précédentes, avec une stabilisation des actifs sous gestion pour les fonds de titrisation et des croissances à deux et trois chiffres pour les OPCC et les OPCI respectivement.

Pour sa part, rapporte la MAP, l’actif net des OPCI a atteint 49 MMDH à fin octobre 2022, en augmentation de 127% depuis le début de l’année, avec une prépondérance des fonds réservés aux investisseurs qualifiés, fait savoir la même source.

Le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques, composé des représentants de Bank Al-Maghrib, de l’Autorité marocaine du marché des capitaux, de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale et de la Direction du Trésor et des finances extérieures, a fait le point sur l’état d’avancement de la feuille de route inter-autorités de stabilité financière couvrant la période 2022-2024 et examiné le projet de circulaire conjointe des autorités de supervision du secteur financier relative aux conglomérats financiers.

Il a également analysé la cartographie des risques systémiques pesant sur le système financier national, dans un contexte encore entouré de fortes incertitudes, fait savoir le communiqué.

A ce titre, il a passé en revue les conclusions des réunions mensuelles de ses représentants tenues depuis l’avènement de la crise sanitaire ainsi que l'évolution des indicateurs de suivi. Ces derniers continuent de montrer une solidité et une résilience du secteur financier marocain.

Le Comité a, par ailleurs, fait le point sur les travaux préparatoires de la visite sur place des évaluateurs du GAFI, sous la coordination de l’Autorité nationale du renseignement financier.
Il recommande de maintenir les efforts de toutes les parties prenantes pour la réussite de cette visite, conclut le communiqué.


Lu 5102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Février 2023 - 12:00 L'ONMT et EasyJet signent un accord historique

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS