LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CAN 2023. Les Lions de l'Atlas ont de grandes chances de signer une nouvelle performance

Ce qu’en pensent des anciens internationaux

Samedi 13 Janvier 2024

Les Lions de l’Atlas ont de grandes chances de signer une nouvelle performance lors de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des nations ont affirmé d’anciens internationaux marocains.

Dans des déclarations à la MAP, ces anciens joueurs ont souligné que la performance extraordinaire de la sélection marocaine lors du Mondial-2022 au Qatar donnera un énorme coup de pouce aux éléments nationaux pour qu’ils produisent un football digne de la réputation acquise par le football national sur les plans continental et mondial.

Forte d’une armada de joueurs évoluant dans les plus prestigieux clubs mondiaux et dirigée par un entraîneur compétent qui fait montre d’une grande habilité, l’équipe nationale est capable de passer facilement le premier tour et d’aller loin dans la compétition, voire couronner le parcours exceptionnel de cette génération de joueurs par un titre, ont-ils indiqué.

Ainsi, Khalid Raghib a affirmé que la sélection du Maroc se déplace en Côte d’Ivoire dans le costume de favori, après son exploit historique au Mondial qui a honoré les Africains, ajoutant que les projecteurs seront braqués sur tous les matches des Lions de l’Atlas.

Pour Raghib, qui a disputé la 18e CAN en 1992 au Sénégal, il n’y a plus d’équipes faibles car l’ensemble des sélections africaines ont progressé et disposent de joueurs évoluant au haut niveau. Il a relevé que l’équipe marocaine sera face à un véritable défi, se disant confiant quant à la capacité des Lions de l’Atlas de s’illustrer lors de cette CAN et ramener le trophée.

De son côté, Salah Eddine Bassir a indiqué que l’équipe nationale fait figure de candidat extraordinaire lors de ce rendez-vous, vu sa réalisation éblouissante au Mondial qatari, faisant observer que l’ossature qui a été derrière l’épopée de 2022 sera présente en Côte d’Ivoire, ce qui offre à la sélection marocaine un avantage technique et moral significatif.

La star de l’équipe du Maroc lors des CAN 1998, 2000 et 2002, a souligné que les joueurs sont conscients de leur responsabilité d’honorer la réputation qu’ils ont forgée sur les plans mondial et continental, mettant l’accent sur l’ambiance enthousiaste, la solidarité et l’harmonie qui règnent au sein de l’équipe et qui sont de nature à influencer positivement son parcours africain.

Pour lui, les conditions sont propices à un résultat positif qui réjouirait tous les Marocains, mais, estime-t-il, cette édition ne sera pas de tout repos, surtout que les sélections africaines font montre d’un bon niveau et semblent décidées à sortir le grand jeu face à l’équipe marocaine, classée quatrième au Mondial.

Pour sa part, Ahmed Alaoui, qui a joué le Mondial-1970 avec l’équipe nationale, a indiqué que les Lions de l’Atlas disposent des atouts nécessaires pour faire un parcours exceptionnel en Côte d’Ivoire, mettant en avant les grandes capacités techniques dont jouit le groupe national et qui rassurent le public marocain.

Les premiers matches, qui détermineront la suite du parcours du Onze national, doivent être gérés d’une manière optimale, afin de se jeter dans le bain le plus tôt possible et s’adapter aux conditions climatiques et à la pression, a-t-il suggéré.

Il a également salué le professionnalisme des joueurs et leur volonté de signer un résultat réjouissant pour le public marocain, ajoutant qu’ils sont conscients des enjeux et sont prêts à relever le défi.
Même son de cloche du côté de Hassan Nadir, qui a relevé que le football marocain s’est hissé à un niveau supérieur et a placé la barre haute.

Nadir, qui a joué la CAN en 1998 et 2002, a souligné que les conditions de cette compétition sont différentes de celles du Mondial, affirmant toutefois que bon nombre de joueurs marocains ont déjà une expérience africaine.
Pour lui, décrocher le titre n’est pas une mission facile en présence de sélections aguerries, mais les Lions de l’Atlas sont conscients de cette donne et aborderont ces joutes pour défendre leur réputation mondialiste.

Libé

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter