Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alain Delon se paie Jean Dujardin, Omar Sy et Brad Pitt



Alain Delon se paie Jean Dujardin, Omar Sy et Brad Pitt
De retour sur le devant de la scène après son AVC, Alain Delon a accordé à Cyril Viguier de TV5 Monde sa première interview en deux ans. L'occasion pour lui de donner des nouvelles de sa santé, mais aussi de commenter le cinéma contemporain, et d'évoquer ceux que les médias considèrent comme ses successeurs.

Pour lui, aucun acteur actuel ne lui arrive à la cheville: "Vous me paralysez. Je ne vois pas du tout, non. Je n'en connais pas", répond-il lorsqu'on le questionne sur le sujet. Interrogé sur Jean Dujardin, Delon répond: "Pff... Pardon?" Et sur Omar Sy, il évacue d'un: "... Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise?" "Il y en a [des héritiers de Delon], mais ce ne sont pas ces deux-là."

Alain Delon "aime bien" Vincent Cassel: "J'aimais bien son père", précise-t-il à propos de Jean-Pierre Cassel, acteur notamment de L'Armée des Ombres et du Charme discret de la bourgeoisie. Les acteurs américains, comme Brad Pitt et Matt Damon, ne l'inspirent pas beaucoup plus: "Je ne sais pas, je les connais peu. Et je ne les vois pas comme moi. Je les vois comme ils sont eux: bien."

Alain Delon reste en revanche encore sous le charme de Marlon Brando, et surtout de John Garfield, célèbre gueule du cinéma américain des années 1940, et star des films noirs Body and soul et Le Facteur sonne toujours deux fois: "C'est le premier et le seul qui m'ait fasciné comme ça. Il était extraordinaire, physiquement et dans sa façon de jouer. Aujourd'hui, les gens ne savent même plus qui c'est."
 

Britney Spears

Alain Delon se paie Jean Dujardin, Omar Sy et Brad Pitt
Un tribunal de Los Angeles a rejeté la demande de Britney Spears d'écarter son père de la tutelle judiciaire dont elle fait l'objet depuis 2008 à la suite de troubles psychologiques et qui donne à celui-ci le contrôle sur ses affaires, ont indiqué des médias américains jeudi.

La décision de la Cour supérieure de Los Angeles, rendue mercredi, fait suite à une demande déposée en septembre par l'avocat de Britney Spears, qui souhaitait que la société de gestion de patrimoine Bessemer Trust soit ajoutée à la tutelle et que le père de la chanteuse, Jamie Spears, en soit écarté, rapporte CNN.

La demande "de suspendre James P. Spears immédiatement après la nomination de Bessemer Trust Company of California en tant que seul tuteur des biens est rejetée", a déclaré la juge Brenda Penny, selon des documents du tribunal consultés par CNN.

Cette décision intervient une semaine après un plaidoyer de la chanteuse pour mettre fin à la tutelle dont elle fait l'objet et qu'elle juge "abusive", tutelle au cours de laquelle elle dit avoir dû prendre des médicaments pour contrôler son comportement, ne pas avoir été autorisée à prendre des décisions concernant ses amitiés ou ses finances, et ne pas avoir pu se faire retirer un implant contraceptif, alors qu'elle souhaitait avoir d'autres enfants.

Libé
Vendredi 2 Juillet 2021

Lu 455 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS