Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Une journée mondiale du cancer du lymphome pour démystifier une maladie qui ne cesse de se propager




Programmée le 15 septembre, la Journée mondiale du lymphome n'est pas comme les autres, en ce sens qu'elle constitue une occasion pour "démystifier" un cancer qui ne cesse de se propager et pour bien orienter les personnes concernées vers les professionnels de santé.
C'est ainsi que cette journée s'inscrit dans le cadre de la sensibilisation pour faire connaître la maladie, ses symptômes, les méthodes et la période propice de diagnostic. Le lymphome est une forme de cancer du système lymphatique, principal élément du système immunitaire de l'organisme, qui frappe sans distinction d'âge, de genre ou de région.
Appelé aussi cancer des ganglions, le lymphome est actuellement le cinquième cancer le plus fréquent au monde et le premier cancer chez les adolescents et les jeunes adultes, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Bien qu'il s'agisse de l'une des formes les plus répandues de cancer, le lymphome demeure méconnu du public car il se développe d'une manière discrète et manifeste des symptômes qui font, d'emblée, penser à des maladies courantes et bénignes, ne facilitant pas son dépistage immédiat.
Souvent difficile à diagnostiquer, ce cancer se manifeste à travers des gonflements des ganglions, une forte fatigue ou encore des démangeaisons permanentes. Ses causes directes sont inconnues mais il est admis que certains produits chimiques et des facteurs environnementaux pourraient favoriser son développement.
Le lymphome demeure cependant guérissable en cas de diagnostic précoce et de prise en charge adéquate. En effet, d'importants progrès ont été réalisés sur les traitements ces 15 dernières années, qui varient en fonction du type de lymphome, de son stade d’évolution ou encore de l’âge du patient.

Divers

Arrestation 

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Casablanca ont arrêté samedi un individu âgé de 47 ans pour son implication présumée dans un crime d’homicide volontaire avec mutilation du corps de la victime.
Les services de la sûreté nationale du district de Mers Sultan El Fida à Casablanca avaient découvert, le 2 septembre dernier, le corps mutilé et incinéré d’une femme, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les investigations et les recherches techniques et biologiques menées sur la scène du crime ont permis l’identification et l’arrestation du mis en cause.
Le prévenu, aux multiples antécédents judiciaires liés notamment au vol et à la violence contre des ascendents, a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, alors que les investigations et expertises génétiques se poursuivent pour identifier la victime dont le corps a été découvert en état de décomposition.

Drogue 

Les éléments du Service préfectoral de la police judiciaire (SPPJ) d’Agadir, ont arrêté, samedi matin, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), deux individus, âgés respectivement de 41 et 49 ans et aux antécédents judiciaires, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le trafic de drogue et de psychotropes.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique, par voie de communiqué, que l'enquête effectuée dans le cadre de cette affaire a permis la saisie d'un véhicule utilitaire contenant 1 tonne et 630kg de chira, ainsi que d'une somme d'argent susceptible de provenir du trafic de drogue et de psychotropes.
Les mis en cause, poursuit la même source, ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, ainsi que les éventuelles ramifications de ce réseau, au niveau national et international.
La mise en échec de cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts intenses déployés par la DGSN pour lutter contre le trafic de drogue et de psychotropes.

Libé
Lundi 16 Septembre 2019

Lu 2264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com