Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Polémique autour du décès d'un nourrisson

Le staff médical du Centre de santé communal de Cherkaoua n'a nullement manqué à ses devoirs, selon le ministère de la Santé




​Polémique autour  du décès d'un nourrisson
La délégation du ministère de la Santé dans la préfecture de Meknès a assuré que le staff médical du Centre de santé communal de Cherkaoua, n'a pas manqué à ses devoirs et qu'il n'assume aucune responsabilité dans la mort d'un nourrisson, ajoutant que les médecins aussi bien au niveau dudit centre, qu'à Nzala ou à l'hôpital de la mère et de l'enfant de Banio, n'ont ménagé aucun effort pour prodiguer les soins nécessaires au bébé.
Dans une mise au point parvenue dimanche à la MAP, le ministère de la Santé précise qu'une enquête administrative et médicale a été menée suite à des informations publiées par certains médias accusant le staff médical du Centre de santé communal de Cherkaoua d'avoir causé le décès d'un nourrisson. 
L'enquête a révélé que le décès est dû à des conditions d'accouchement inappropriées (accouchement traditionnel), à l'état de santé détérioré du nouveau-né depuis sa naissance et au retard dans la consultation d'un médecin outre le paramètre génétique, précise le ministère.
Selon les registres du centre, la mère s'est présentée à trois reprises au cours du mois de février pour vacciner son enfant et contrôler son état de santé, et à chaque fois le staff médical était présent et a prodigué au nourrisson les soins nécessaires, souligne le ministère, qui précise que les conditions d'accouchement étaient inappropriées, en ce sens que la naissance a eu lieu le 27 janvier dernier à domicile, dans un milieu non médicalisé et en l'absence de tout contrôle médical.
Et d'ajouter que le nouveau-né n'a été présenté au médecin que trois jours après sa naissance, avant d'être transféré d'urgence au service des prématurés de l'hôpital de la mère et de l'enfant de Banio à Meknès. 
Le nourrisson a quitté par la suite l'hôpital après l'amélioration de son état de santé et après que des conseils ont été prodigués à sa mère sur la façon de s'occuper de son enfant prématuré, note le communiqué. 

Mercredi 11 Mars 2015

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés