Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc prend part au Festival international du Film de Sofia





Le Maroc marque sa présence à la section du film ''francophonie’’ organisée du 25 Septembre au 15 octobre à l’occasion de la 24ème édition du Festival International du Film de Sofia (FIFS), et de la commémoration du cinquantenaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
Cette édition du FIFS et le gala des films francophones du programme « Francophonie 50 », se sont ouverts en présence de l’Ambassadeur du Maroc à Sofia, Mme Zakia EL Midaoui, en tant que Présidente du Groupe des Ambassadeurs Francophones accrédités à Sofia, de M. Stefan Kitanov, Directeur du Festival International du Film de Sofia et de Emmanuel Samson, Directeur du Bureau régional pour l’Europe centrale et orientale de l’OIF.
La diplomate a souligné à cette occasion que le Festival International du Film de Sofia compte sur une solide tradition puisqu’il est à sa 24ème édition et sa section francophone, en particulier, constitue l’occasion de promouvoir la diversité culturelle, sous toutes ses formes, indique lundi un communiqué de l’Ambassade.
Tout en faisant état du maintien du Festival International du Film de Sofia et le programme « Francophonie 50 » malgré la situation sanitaire imposée et les mesures restrictives qui s’en sont suivies, la Diplomate marocaine a expliqué que la section spéciale du film francophone, qui célèbre le 50ème anniversaire de l’OIF, a bénéficié du soutien du Bureau régional pour l’Europe centrale et orientale de l’OIF et des ambassades du Maroc et de Roumanie ainsi que de la Délégation de Wallonie-Bruxelles.
Dans le cadre de cette édition, le gala des films du programme « Francophonie 50 » a projeté en avant-première à « la Maison du Cinéma à Sofia’’, le film marocain « Adam » de Maryam Touzani, une coproduction de 2019 entre le Maroc, la France et la Belgique, retenu dans la sélection « un certain regard » au Festival de Cannes en 2019, et ayant reçu plusieurs prix, dont le prix le Valois des Étudiants Francophones au Festival du film francophone d'Angoulême (FFA), et le prix Agnès au Festival international du film francophone de Namur (FIFF).
Elle a saisi cette opportunité pour donner un aperçu sur le cinéma marocain, relevant qu’au début des années 2000, grâce à la dynamique des diverses réformes lancées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans les domaines politique et socioéconomique, le cinéma marocain a considérablement évolué, avec notamment la création du Festival international du film de Marrakech et la rénovation de l'industrie marocaine du film.
Il existe aujourd’hui une quinzaine de festivals de cinéma au Maroc, dont le Festival international du film de Marrakech qui est l'évènement cinématographique le plus important du Royaume, a souligné l’Ambassadeur, notant que depuis, le cinéma marocain est de plus en plus souvent sélectionné et primé dans les festivals internationaux, ce qui encourage de plus en plus de jeunes à se lancer dans une carrière dans le Septième Art.
L’Ambassadeur a fait remarquer qu’il existe aussi une tradition de tournage de films étrangers au Maroc, soulignant que le Maroc est une véritable terre d'accueil pour le cinéma étranger et cette activité se développe davantage, avec notamment l'ouverture de studios de tournage aux normes internationales à Ouarzazate.
Elle a aussi fait remarquer que ces dernières années, le cinéma marocain a beaucoup évolué, donnant lieu à l’émergence d’un nouveau style de cinéma.
Le nouveau cinéma marocain permet à beaucoup de jeunes auteurs, réalisateurs et acteurs marocains d’exister et contribue à la grande diversité du cinéma francophone, a relevé Mme El Midaoui.
L’ambassadeur a par ailleurs rappelé que la section du Film « Francophonie 50 », qui devait avoir lieu en mars 2020, a été reprogrammée du 25 Septembre au 15 Octobre 2020, à cause de la pandémie de Covid-19, et scindée en deux parties, l’une ayant eu lieu du 25 au 19 juillet dernier et l’édition d’aujourd’hui (automne 2020).
Durant l'édition d'été, lors de laquelle les films de la sélection "Francophonie 50" n'étaient pas présentés, tous les films étaient principalement projetés en ligne, avec quelques projections en salle et plusieurs autres films sur une plateforme extérieure en plein air, construite pour la circonstance à côté du Palais national de la culture à Sofia.
L’Ambassadeur a précisé que dans le cadre de cette 24ème édition du Festival International du Film de Sofia, était également organisée une compétition de films avec un jury de renom international, et la cérémonie de remise de prix s’est déroulée le 6 juillet sur la plateforme précitée.
L’Ambassadeur a indiqué que le gala consacré au programme francophone met à l’honneur des œuvres cinématographiques représentant une vingtaine de pays francophones, des films produits ou co-produits par les pays membres ou observateurs de l’OIF, illustrant ainsi les valeurs de la Francophonie telles que la paix, la tolérance, les droits de l’Homme, l’égalité hommes-femmes, le droit à l’éducation, la solidarité et la diversité culturelle.
Le Festival International du Film de Sofia est le plus grand Festival de cinéma en Bulgarie. Il a débuté en 1997 et attire plus de 85 000 spectateurs par an.
Le Festival vise à présenter le meilleur du cinéma contemporain au public local ainsi que le cinéma régional bulgare et balkanique à un public international, et à encourager la coopération entre cinéastes locaux et internationaux.

 

Libé
Mardi 6 Octobre 2020

Lu 1215 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.