Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La Banque mondiale encourage le Royaume à créer une agence pilote chargée de la prévention routière




​La Banque mondiale encourage le Royaume à créer  une agence pilote chargée de la prévention routière
Les participants à une journée d'étude ont plaidé, mardi à Rabat, pour l'accélération de la mise en œuvre du projet de loi portant transformation du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) en Agence nationale de prévention des accidents de la circulation, en vue de mettre en place un cadre institutionnel de nature à renforcer la prévention des accidents de la circulation.
Cette journée a été organisée par le ministère de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, en partenariat avec le Groupe de la Banque mondiale.
Le spécialiste du transport et chef de l'équipe technique chargée de l'assistance technique du Maroc en matière de sécurité routière au Groupe de la Banque mondiale, Said Dahdah, a affirmé que le Royaume, en dépit des mesures prises dans le cadre de la stratégie 2004-2013, a impérieusement besoin de créer une agence pilote chargée de la prévention routière. Il a ainsi relevé que les accidents de la route causent non seulement des dégâts humains et matériels mais ont également un impact négatif sur la croissance économique, soulignant l'engagement de la Banque mondiale à apporter le soutien nécessaire au gouvernement marocain dans ce cadre.
M. Dahdah a également fait savoir que le Groupe de la Banque mondiale a commencé depuis 2014 à évaluer les efforts consentis au Maroc dans le domaine de la lutte contre les accidents de la circulation, mettant l'accent sur la nécessité d'accélérer le chantier de création d'une Agence nationale dédiée à la réalisation de la stratégie future du Maroc en matière de prévention des accidents de la circulation.
Le secrétaire permanent du CNPAC, Benaceur Boulaajoul a, quant à lui, présenté, lors de cette journée d'étude, un exposé sur le projet de loi portant transformation du Comité national de prévention des accidents de la circulation en Agence nationale de prévention des accidents de la circulation. 
Dans une déclaration à la presse en marge de cette rencontre, M. Boulaajoul a indiqué que ce projet de loi permettra de conclure des partenariats avec les collectivités territoriales en vue d'une mise en œuvre effective de toute stratégie de sécurité routière, ajoutant que le chantier de création de l'Agence nationale de prévention des accidents de la circulation aspire à regrouper les attributions et les différentes professions liées à la sécurité routière au sein d'un seul établissement. 

Jeudi 30 Avril 2015

Lu 334 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés