Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’image de la femme dans les médias

Thème d’une journée d’étude et de réflexion à Casablanca




​L’image de la femme dans les médias
Une Journée d’étude et de réflexion autour du thème “L’image de la femme dans les médias” a été organisée récemment à Casablanca, par SOREAD 2M avec la participation de nombreux professionnels nationaux et internationaux des secteurs des médias, de la production de contenus et de la société civile. Cette journée se veut une occasion de partage et d’échange entre les professionnels de l’image (communicants, journalistes, publicitaires, diffuseurs, producteurs, cinéastes, régulateurs) et la société civile, et ce afin de mener ensemble une réflexion sur les avancées réalisées et les défis à venir quant à la place et l’image réservées à la femme dans les médias marocains, a souligné le directeur général de la chaîne de télévision 2M, Salim Cheikh.
La télévision en tant que moyen puissant avec une présence significative nécessite de réglementer ses programmes et de travailler sur l’évaluation des meilleures pratiques pour assurer la présence de la femme dans ces programmes, a-t-il fait savoir, notant que cette présence est encore modeste pour des raisons objectives et subjectives.
Cette journée, a-t-il dit, est une occasion pour essayer de discuter entre professionnels et acteurs œuvrant dans le domaine des médias pour aboutir à des conclusions à valeur ajoutée, soulignant qu’il faut sensibiliser à la nécessité d’améliorer l’image des femmes dans les médias tant au niveau quantitatif que qualitatif.
De son côté, la directrice financière à la deuxième chaîne de télévision nationale en charge de la mise en œuvre de la Charte de 2M pour l’amélioration de l’image de la femme, Khadija Boujanoui a souligné qu’il y a un an, 2M a mis en place une Charte interne pour la valorisation de l’image de la femme partant du principe que les médias jouent un rôle prédominant dans la formation de l’imaginaire collectif et la lutte contre les stéréotypes.
Cette charte, a-t-elle rappelé, s’articule autour de 4 axes principaux, à savoir la mise en valeur du rôle de la femme en tant qu’acteur économique, social et politique, la lutte contre les stéréotypes féminins négatifs et la sensibilisation des acteurs médiatiques internes et externes, la diversification des programmes et l’adaptation de la ligne éditoriale en tenant compte de la diversité socio-culturelle et de l’évolution du statut de la femme dans la société marocaine ou encore le monitoring efficace et une coopération accrue avec les acteurs externes concernés.
Au programme de cette journée d’étude, figuraient des panels sur “L’état des lieux de l’image de la femme dans les médias”, “L’image de la femme entre régulation et autorégulation”, “L’image de la femme dans la publicité” et “Femmes et fiction”. 

Mardi 24 Mars 2015

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés