Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​De bonnes performances semestrielles pour Delattre Levivier Maroc




 En dépit d’un contexte national difficile, le spécialiste dans la construction métallique lourde, Delattre Levivier Maroc (DLM), affiche de bons résultats sur les six premiers mois de 2017, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la société cotée à la Bourse de Casablanca, les analystes financiers mettent en avant une progression de 11,2% du chiffre d'affaires consolidé de DLM à 425,8 millions de dirhams (MDH), dont 53% réalisé à l’international, pour une ascension de 98% du résultat net part du Groupe (RNPG) à 16,4 MDH, rapporte la MAP.
Ce dernier profite vraisemblablement d’un résultat financier (RF) qui atténue son déficit par rapport à l’année dernière (le RF social passe de -15,7 MDH au 30 juin 2016, à -13,7 MDH au S1 2017 grâce à la baisse des charges d’intérêt), ont-ils expliqué.
Sur le plan opérationnel, le résultat d’exploitation (REX) affiche une amélioration de 33,4% à 42,9 MDH, tirant profit des efforts de maîtrise des charges opératoires ainsi que de la bonne dynamique des activités à l’international notamment en Côte d’Ivoire et au Sénégal, ajoute la même source.
La marge d’EBIT gagne, ainsi, 1,7 point par rapport à fin juin 2016 pour s’établir à 10,1%.
En social, les analystes financiers soulignent une hausse de 2,7% du chiffre d’affaires de DLM à 325,8 MDH, une bonification de 16,6% de l’excédent brut d’exploitation (EBE) à 47,7 MDH et un REX qui s’améliore de 15,3% à 33,8 MDH. 
Dans ces conditions, le résultat net social augmente de 49,9% à 13,9 MDH, ont-ils relevé, notant que DLM réussit à atténuer le déficit de sa trésorerie nette de 49 MDH par rapport à fin 2016 à 363 MDH capitalisant sur l’amélioration de son besoin en fonds de roulement (BFR).
Lors du premier semestre 2017, la société a poursuivi également ses efforts afin d’améliorer sa stabilité financière, faisant baisser son gearing de 218% à fin 2016, à 182% et en améliorant la rentabilité de ses capitaux propres avec un RoE (retour sur capitaux propres) qui passe de 7,87% à 11,35% sur la période.
En termes de perspectives, la société, forte d’un carnet de commandes qui progresse de 3,5% à 2,1 milliards de dirhams, escompte maintenir les objectifs fixés pour 2017. 
DLM devrait également poursuivre sur la voie de ses orientations stratégiques et qui commencent à porter leurs fruits à savoir une meilleure maîtrise des risques et projets, le déploiement vers l’Afrique ainsi que la diversification de la clientèle et des services offerts.

Lundi 2 Octobre 2017

Lu 637 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés