Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Cooper Pharma va construire une usine pharmaceutique au Rwanda





Les laboratoires Cooper Pharma et le Rwanda Development Board (RDB), agence nationale rwandaise en charge de la promotion des investissements, ont signé récemment un mémorandum d'entente en vue de la construction sur le territoire rwandais d’une première usine pharmaceutique opérationnelle début 2019, et ce dans le cadre de la tournée Royale en Afrique de l’Est.
Ce nouveau projet illustre la dynamique de coopération Sud-Sud prônée par SM le Roi Mohammed VI, laquelle représente une feuille de route dans laquelle s’inscrivent pleinement les laboratoires Cooper Pharma, souligne un communiqué de Cooper Pharma.
Ce mémorandum est le deuxième du genre pour Cooper Pharma, après celui signé à Abidjan, relève la même source. Opérationnelle en 2019, l’usine qui sera bâtie sur un terrain de 10.000m2, fabriquera sur un site industriel dédié des antibiotiques bêta-lactamines afin d’améliorer l’accès des populations à des médicaments de qualité à des prix accessibles. Sur un deuxième site, rapporte la MAP, le groupe fabriquera des médicaments non bêta-lactamines, en conformité avec les besoins du marché local et les bonnes pratiques de fabrication au niveau international (cGMP), comme les 7 autres unités du groupe au Maroc, en Afrique et au Moyen Orient.
A travers cette nouvelle unité industrielle, Cooper Pharma continuera à servir sa mission celle, d’accroître l’accessibilité de tous les patients africains à des médicaments de qualité, à un prix accessible, assure la même source, ajoutant que Cooper Pharma entend également partager son savoir-faire en matière de production et de contrôle qualité et contribuer ainsi à la formation des ressources locales et des professionnels de santé de la région. 
Le projet d’usine Cooper Pharma au Rwanda s’inscrit en parfaite harmonie avec la politique rwandaise de développement de la production locale et de promotion des investissements directs étrangers (IDE) et permettra à Cooper Pharma d’accéder aux marchés des six pays de la sous-région Communauté d'Afrique de l'Est (CEA).

Libé
Lundi 24 Octobre 2016

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.