LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ziyech soigne son blues avec le Maroc

Vendredi 2 Décembre 2022

Peu utilisé à Chelsea, le milieu Hakim Ziyech a ouvert les portes des huitièmes de finale du Mondial-2022 à la sélection marocaine dont il est resté éloigné pendant plus d'un an, en marquant le premier but de la victoire décisive contre le Canada (2-1), jeudi.

 Avec sept points en trois matches, en ayant battu la Belgique (2-0) et tenu en échec la Croatie (0-0), vice-championne du monde, ces Lions de l'Atlas surpassent déjà la génération de 1986, qui s'était qualifiée avec deux nuls et une victoire contre le Portugal (3-1), avant de chuter contre l'Allemagne (1-0).
On a tellement fait pour en arriver ici, mais on veut aller encore plus loin (...) il faut voir les choses en grand si on veut arriver à quoi que ce soit
On savait que l'un des gros points forts de cette sélection était son flanc droit et son duo terrible Ziyech-Achraf Hakimi, ce dernier étant au passage passeur décisif sur le second but, inscrit par Youssef En-Nesyri (23e).

 Mais c'est bien l'ancien de l'Ajax Amsterdam qui, à 29 ans, a libéré un stade Al-Thumama très largement acquis à la cause des Marocains, dès la 4e minute.

 Ce but a été offert sur un plateau par le gardien canadien Milan Borjan, sorti maladroitement de sa surface et qui, hésitant entre un contrôle et un dégagement, n'a fait que pousser le ballon dans la course de Ziyech qui l'a lobé d'un intérieur du pied gauche presque tranquille.

Ce but réconcilie le joueur avec une sélection dont il avait d'abord été mis à l'écart en septembre 2021 par le sélectionneur de l'époque, le très intransigeant Vahid Halilhodzic.

 "Son comportement lors des deux derniers matches, surtout le dernier, n'était pas digne d'un international qui, en tant que l'un des leaders de l'équipe, doit avoir un rôle d'exemple", avait pesté le Bosnien.

 Le 3 février encore, face à la pression populaire, il restait inflexible: "Son comportement n'est pas adéquat avec celui de la sélection. Il ne veut pas s'entraîner, ne veut pas jouer, n'est pas sérieux. Je ne vais pas le supplier de venir !".
 Six jours plus tard, Ziyech annonçait qu'il renonçait à l'équipe nationale.
On sait qu 'on est des outsiders dans la plupart des matches, mais les gens ne devraient pas nous sous-estimer parce qu 'on a un groupe solide
"C'est ma décision finale. C'est très clair pour moi, la façon dont les choses se passent là-bas et je me concentre sur ce que je fais et là, tout de suite, c'est sur mon club", avait-il asséné.
Mais deux mois plus tard, Halilhodzic était limogé et l'une des premières décisions du nouveau sélectionneur Walid Regragui a été de faire revenir le banni.

 Auteur d'un but en préparation contre la Géorgie (3-0) et d'une passe décisive contre la Belgique, Ziyech avait déjà démontré ce qu'il peut apporter.

Contre le Canada, il a encore créé le danger en repiquant au centre avant de frapper au-dessus (16e) ou par des passements de jambes face à Sam Adekugbe, mais son centre entre les jambes du défenseur n'a pas trouvé preneur (22e).
Remplacé à un quart d'heure de la fin et acclamé par le public, il sera encore un des principaux atouts des Lions du Maroc mardi.
 
 "On a tellement fait pour en arriver ici, mais on veut aller encore plus loin (...) il faut voir les choses en grand si on veut arriver à quoi que ce soit", avait-il expliqué il y a quelques jours sur le site internet de Chelsea, rapporte l’AFP.

 "On sait qu'on est des outsiders dans la plupart des matches, mais les gens ne devraient pas nous sous-estimer parce qu'on a un groupe solide et on l'a déjà montré", avait-il ajouté.

 Ce Mondial est en tout cas une parenthèse bienvenue pour le joueur qui n'a jamais convaincu avec les Blues après son transfert en provenance de l'Ajax pour 38 millions d'euros, il y a deux ans.

 Cette saison encore, il n'a disputé que cinq matches de championnat, dont un comme titulaire, face au modeste Southampton.
Un départ cet hiver est tout à fait possible, d'autant que l'AC Milan serait intéressé. Et le rendez-vous qatari peut accélérer les choses.

Avis des anciens joueurs

Un exploit amplement mérité

La qualification de l’équipe nationale du Maroc aux 8es de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 est un exploit amplement mérité, ont affirmé, jeudi, d'anciens joueurs marocains.
 Dans des déclarations à la MAP, ils ont souligné le niveau élevé des Lions de l'Atlas lors des matchs disputés dans le cadre du mondial qatari.

 A cet égard, l’ancien international marocain, Hssina a indiqué que l’équipe nationale du Maroc a signé une performance historique avec cette qualification qui est le fruit d’un travail sérieux et responsable de toutes les composantes de l’équipe nationale.

 Le Maroc dispose de joueurs qui ont montré un haut niveau de jeu, a-t-il souligné, ajoutant qu’au vu du parcours honorable de la sélection nationale lors de cette compétition, les Marocains peuvent espérer aller loin dans le Mondial-2022.

 Il a noté que les Lions de l’Atlas ont montré au monde entier leurs capacités techniques, faisant de la sélection marocaine, l’une des meilleures dans cette Coupe du monde.

 Pour Abdallah Haidamou, ancien joueur de l’AS FAR, les Lions de l’Atlas ont déjoué les pronostics émis à l’issue du tirage au sort de la Coupe du monde et qui tablaient sur la Belgique et la Croatie comme favorites du groupe où a été logé le Maroc, ajoutant que les joueurs et le staff technique de la sélection nationale ont été au niveau des attentes.
 Il a relevé qu’au fil des matchs disputés par les hommes de Walid Regragui dans le cadre de cette Coupe du monde, les supporters marocains ont eu de plus en plus confiance dans l’équipe nationale qui a été au rendez-vous.

 Le Maroc peut se targuer d’avoir des joueurs de grand calibre qui ont montré leur force sur toutes les lignes, a-t-il indiqué, précisant que le banc de l’équipe nationale regorge également de joueurs talentueux qui apportent une valeur ajoutée au jeu une fois sur le terrain.
 

Libé

Lu 1808 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe












Inscription à la newsletter