Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Volonté commune de la Chambre des représentants et de la Banque mondiale de renforcer leur coopération

Habib El Malki s’entretient à Rabat avec Marie Françoise Marie-Nelly




Volonté commune de la Chambre des représentants et de la Banque mondiale de renforcer leur coopération
Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu mardi Marie Françoise Marie-Nelly, directrice de la région du Maghreb, à Malte, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, du Groupe de la Banque mondiale.
Au cours de leur réunion,  Marie Françoise Marie-Nelly a informé le président de la Chambre des représentants de la stratégie 2019-2024 de la Banque mondiale concernant le Maroc et a souligné que le secteur de la "gouvernance et de la participation civique" figure parmi les priorités de celle-ci, soulignant le rôle important joué par l'institution législative dans ce processus.
Elle a également passé en revue les autres orientations stratégiques de la BM consistant en la création d'emplois et le développement du secteur privé en vue de la valorisation du capital humain et de la mise en place d'un développement régional intégré.
Elle a aussi salué le niveau de coopération entre la Banque mondiale et la Chambre des représentants et a affirmé que son institution était disposée à accompagner la Chambre des représentants dans des projets visant à renforcer les capacités de l'institution législative et à promouvoir son ouverture sur les citoyens.
Pour sa part, Habib El Malki a évoqué les résultats du précédent projet de coopération entre la Chambre des représentants et la Banque mondiale, qui embrassait des domaines liés à l'opérationnalisation de certaines compétences nouvelles stipulées par la Constitution de 2011, exprimant la volonté de ladite Chambre à la coopération entre les deux institutions dans des domaines importants tels que le Parlement ouvert, le Centre d’études parlementaires et d’autres à convenir ultérieurement.
Habib El Malki a également salué les rapports du Groupe de la Banque mondiale sur l'état de l'économie nationale, soulignant que l'orientation du Maroc vers de nouveaux métiers afférents à l'économie numérique et au développement du secteur industriel afin de contribuer au développement  de l'économie nationale, ce qui ne manquera pas d’impacter positivement l’emploi et de réduire les disparités  sociales et spatiales.

Jeudi 29 Novembre 2018

Lu 445 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés