Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une délégation haïtienne à Dakhla pour examiner les moyens de renforcer la coopération bilatérale





Une délégation technique de coopération culturelle haïtienne a effectué lundi une visite à Dakhla, pour examiner les moyens de renforcer la coopération dans l'enseignement supérieur, la formation professionnelle et l'échange culturel entre les deux pays. La délégation, conduite par la directrice des affaires culturelles au ministère des Affaires étrangères et des Cultes de la République d'Haïti, Yvrose Green, a mis l'accent sur les moyens à même de donner une forte impulsion à la coopération éducative et scientifique entre le Maroc et Haïti, tout en explorant les perspectives d’échanges culturels entre ce pays des Caraïbes et la région de Dakhla-Oued Eddahab. Cette première visite d'une délégation technique à Dakhla s’inscrit dans le cadre du suivi de la feuille de route 2021-2023 signée le 11 décembre dernier par le ministre haïtien des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph, et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, portant sur plusieurs domaines, notamment la formation, l’enseignement supérieur et la coopération technique dans des secteurs clés tels que l'agriculture, la pêche, les énergies renouvelables et la formation professionnelle. "Cette visite s’inscrit dans le sillage de l’implémentation de la feuille de route, en vue de renforcer les liens d’amitié et de coopération qui existent entre les deux peuples", a souligné l’ambassadeur d’Haïti près du Royaume d’Espagne, Louis Marie Montfort Saintil, lors d’un point de presse au consulat d'Haïti à Dakhla, à l’issue d’une visite aux établissements d’enseignement supérieur, technique et professionnel. Il a également exprimé sa satisfaction pour l’appui constant du gouvernement et du peuple marocains à l’endroit de la population haïtienne. Il a aussi réitéré le soutien du gouvernement haïtien à la souveraineté du Royaume sur le Sahara marocain. "Nos engagements à côté du Maroc sont basés sur la capacité du Royaume à contribuer au processus de paix dans la région", at-il poursuivi, notant que "la marocanité du Sahara est une évidence historique, géographique et juridique". "Grâce aux investissements marocains, le Sahara fait partie aujourd’hui des régions les plus développées du pays et du Maghreb", a-t-il enchaîné. Par ailleurs, le diplomate a salué l’appui du gouvernement marocain aux processus de réformes en Haïti, à savoir le référendum constitutionnel du 25 avril et les élections générales de septembre et de novembre prochains. Pour sa part, le chef de poste par intérim du consulat de la République de Haïti à Dakhla, Louino Volcy, a indiqué que la feuille de route de coopération concerne notamment les vingt bourses d’études que le Maroc va octroyer à la République d’Haïti dans des établissements d’enseignement supérieur, technique et professionnel dans les provinces du Sud. La délégation diplomatique s’est rendue à l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Dakhla, à l’Institut spécialisé de l’hôtellerie et du tourisme, au Centre régional des métiers de l’éducation et de la formation de Dakhla-Oued Eddahab et au Centre de qualification professionnelle maritime de Dakhla, ainsi qu’à la Direction régionale de la culture

Libé
Mardi 2 Février 2021

Lu 685 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Mai 2021 - 12:50 L'Europe poursuit son déconfinement