Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une consultation publique pour accompagner la transition digitale du Royaume




Dans le cadre de ses activités de promotion et de soutien au secteur de l’IT et du digital au Maroc, la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI) accompagne la réflexion nationale autour du nouveau modèle de développement de notre pays, notamment sous l’angle digital et numérique. 
L’objectif étant d’accompagner la transition digitale du Royaume et in fine positionner le secteur de l’IT comme une locomotive de croissance et de développement du Maroc.
En effet, les secteurs de l’IT et du digital deviennent de plus en plus prégnants dans les stratégies sectorielles, mais également à l’échelle gouvernementale, notamment à travers le vaste programme e-gov.
Pour cela, la commission «Relations institutionnelles, stratégies publiques et e-administration» de l’APE-BI, présidée par Hassan Bahej, a lancé une consultation publique auprès de l’ensemble de ses partenaires et parties prenantes sensibles au secteur de l’IT. L’objectif est de recueillir leur vision et leurs recommandations autour du développement du secteur de l’IT au Maroc et son rôle dans les politiques publiques et les stratégies de croissance des entreprises marocaines.
Afin de corroborer cette réflexion, une rencontre a eu lieu début juillet entre des membres de l’APEBI et le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri. 
Cette rencontre, sous forme d’échange, était plus l’occasion de comprendre et décrypter la vision du gouverneur de Bank Al-Maghrib autour de ce sujet majeur : la transition digitale du pays. La restitution des résultats de cette consultation publique permettra la production d’un livre blanc qui sera présenté lors de la prochaine édition de l’AITEX – Africa IT Expo, qui aura lieu les 24 et 25 octobre prochain à Rabat.

Libé
Jeudi 1 Août 2019

Lu 856 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.