Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un malade trop encombrant, le faux Mohamed Batouch

Madrid a hâte de s’en débarrasser, Alger pas vraiment pressé de le récupérer





Selon plusieurs sources concordantes, le gouvernement espagnol aurait demandé l’envoi par Alger d’un avion médicalisé pour rapatrier Brahim Ghli dont l’état de santé se serait amélioré. Cette demande aurait été présentée par l’ambassadeur ibérique à Alger qui a indiqué au gouvernement algérien que des rapports médicaux ont établi la nette amélioration de l’état de santé de son protégé.

Cette demande, le diplomate l’aurait formulée sur instruction du chef du gouvernement espagnol auquel des juristes du cru lui ont conseillé de se débarrasser de ce patient encombrant qui, s’il mourait dans sa situation irrégulière en possession de faux documents d’identité, constituerait un grave problème pour l’Espagne.

Mais les généraux algériens qui comptaient abandonner Brahim Ghali en le livrant muni d’une fausse identité aux autorités espagnoles, ne tiennent pas à le rapatrier comme le demande Manuel Sanchez qui ne sait que faire du cadeau empoisonné, et c’est le cas de le dire, de la Mouradia qui compte faire d’une pierre deux coups. Le premier : satisfaire les résidents des camps de Tindouf en les débarrassant d’un chef recherché par toute la justice européenne et de ce fait ne peut plus les représenter.

Le deuxième coup : en balançant cet homme qui a grillé toutes ses cartes, les généraux algériens comptent installer un nouveau valet qui ne serait pas recherché comme Brahim Ghali, même si parmi les dirigeants du Polisario susceptibles d’être éligibles pour lui succéder, aucun ne peut se targuer d’avoir un casier judiciaire tout à fait vierge. Ahmadou El-Katab

Libé
Dimanche 2 Mai 2021

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.