Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tuchel : Areola est en pole position pour être N.1 devant Buffon

Liverpool, un grand défi pour le PSG




Tuchel : Areola est en pole position pour être N.1 devant Buffon
Le gardien international français du Paris SG Alphonse Areola est "en pole position pour être N.1" devant la légende italienne Gianluigi Buffon arrivée cet été en Ligue 1, a admis son entraîneur Thomas Tuchel lundi, soulignant la "jeunesse" du Français de 25 ans, sur laquelle "il faut capitaliser".
"La décision n'est pas définitive, mais j'ai dit à Alphonse qu'à mon avis, il était en pole position pour être N.1 de par sa jeunesse", a dit l'Allemand sur le plateau de RMC Sport, alors que le Français n'a toujours pas prolongé dans son club formateur, son contrat expirant en juin prochain, et que Buffon, héros de la Juventus Turin et de la sélection italienne, a signé à Paris au mercato à l'âge de 40 ans.
Pour Areola, "le PSG, c'est sa vie, c'est tout pour lui et il veut absolument y faire ses preuves", s'est justifié Tuchel. "Il faut respecter cela. Il faut être fier d'avoir des joueurs de cette nature, il faut capitaliser dessus. On aura besoin de ces joueurs car ils ont le cœur et l'âme du PSG", a-t-il ajouté, quelques jours après la première - et brillante - sélection du Français en bleu contre l'Allemagne (0-0), lui qui n'avait jamais joué en sélection malgré sa présence comme N.3 à la Coupe du monde remportée par la France d'Hugo Lloris.
"Il faudra affiner les choses, car on est dans une situation où il y a aussi une légende, une idole d'Alphonse dans l'équipe à ses côtés. Si on arrive dans cette combinaison à être intelligent, généreux avec les deux, je suis certain qu'on sera récompensés, et qu'Alphonse ne sera pas bon malgré Gigi mais grâce à Gigi", a détaillé l'ancien entraîneur de Dortmund, qui a commencé la saison en titularisant Buffon, avant de lancer Areola pour lui donner du temps de jeu en vue de la Ligue des champions, où Buffon est suspendu pour trois rencontres.
Tuchel est également revenu sur l'importance du portier italien dans le vestiaire: "Il n'est pas juste un joueur sur le banc, c'est un joueur qui a une grosse influence sur l'équipe au quotidien", a-t-il assuré. "Il nous a sauvés à Guingamp (lors de la 2e journée, ndlr) en jouant brillamment. Et lorsqu'il est sur le banc pour laisser à Alphonse du temps de jeu, il aurait le droit de croiser les bras et de regarder le jeu, mais il ne supporte pas, il est actif, présent, communique avec les joueurs, essaye de m'aider."
Par ailleurs, au sujet de la Ligue des champions, Thomas Tuchel a fait savoir qu’affronter Liverpool en phase de poule est un "grand défi" pour le Paris SG. Il s'est dit lundi "heureux" de jouer cette rencontre qui permettra d'en "savoir plus sur les vraies capacités" du champion de France au niveau européen.
"C'est un grand défi qui nous attend, je suis heureux de pouvoir voir mon équipe dans cette situation. Il va falloir tout donner et on en saura plus sur nos vraies capacités", a déclaré l'Allemand sur le plateau de RMC Sport, quant au choc qui opposera le PSG aux Reds finalistes en titre de la C1, le 18 septembre à Anfield.
"Il va falloir être très rapide dans nos actions, très précis dans les passes, faire juste ce qui est nécessaire, et pas ce qui est joli. Les espaces seront très petits, il faudra s'y engouffrer très rapidement et si on y arrive on pourra leur faire mal", a analysé l'ancien coach de Dortmund, dont la mission est de permettre au PSG de passer le cap des quarts de finale de la plus prestigieuse compétition européenne.
Il a également souligné les grandes qualités du vice-champion d'Europe, dirigé par Jürgen Klopp, lui aussi anciennement à la tête de Dortmund. "Jouer en contre, c'est la marque de ses équipes. Liverpool met une énorme intensité de jeu, c'est une des meilleures équipes de contres qui soit. Ils ont investi énormément d'argent pour développer ce type de jeu", a-t-il insisté, prévenant que Paris devra se montrer "extrêmement vigilant".
"Chaque faute sera interdite, on n'aura pas le temps de réfléchir", a ajouté Tuchel.
Le PSG, qui a échoué en 8es de finale contre le Real Madrid, futur vainqueur, l'an passé sous Unai Emery, affrontera également dès les poules Naples ainsi que l'Etoile Rouge de Belgrade.

Mercredi 12 Septembre 2018

Lu 122 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés