Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tottenham s'adjuge l'Audi Cup




Tottenham s'adjuge l'Audi Cup
Tottenham s'est adjugé mercredi l'Audi Cup, tournoi amical de pré-saison, après sa victoire à Munich face au Bayern (2-2, 3-2 tab), qui avait mis ses cadres au repos à trois jours de la Supercoupe d'Allemagne face au Borussia Dortmund.
Après la démonstration de ses joueurs mardi face au Fenerbahçe Istanbul (6-1), l'entraîneur bavarois Nico Kovac avait décidé de faire tourner l'effectif, titularisant les recrues Singh, Arp et Pavard.
Mais le public de l'Allianz Arena a retenu son souffle à la 76e minute, alors que le score était de 1-1, lorsque l'ailier français Kingsley Coman, entré quelques secondes plus tôt, s'est tordu de douleur après un contact avec Juan Foyth.
Touché au genou, où il avait déjà été blessé la saison passée, Coman est rentré aux vestiaires, quelques instants avant que Foyth lui-même ne sorte sur civière après un tacle de Sanches sur sa cheville.
"On a déjà vécu cette situation l'an passé lorsqu'il s'était blessé lors du premier match de Bundesliga face à Hoffenheim mais, cette fois, j'espère que ce n'est pas grave, il s'est fait marcher dessus", a voulu rassurer Kovac après la rencontre.
Après la sortie de Serge Gnabry face à Tottenham pour un problème musculaire, le Bayern perd un deuxième ailier à trois jours de la Supercoupe face à Dortmund. De quoi presser les dirigeants bavarois à recruter Leroy Sané, l'ailier allemand de Manchester City ?
Car le Bayern avait essuyé quelques turbulences ces derniers jours, avec des dissensions internes autour du cas Sané, que les Munichois souhaitent s'offrir.
Après avoir assuré être "confiant" que le Bayern puisse "l'avoir", l'entraîneur Nico Kovac s'était fait rappeler à l'ordre par son président Karl-Heinz Rummenigge, qui avait déclaré mardi que cette déclaration "ne lui avait pas plu" et que ça "ne nous aidait pas dans les négociations".
"J'ai téléphoné à Pep Guardiola (l'entraîneur de City) et je me suis excusé auprès de lui, car j'ai été trop offensif, je me retiendrai à l'avenir", a ensuite tempéré Kovac.
Bien en place, Tottenham avait choisi de laisser la possession au Bayern pour procéder en contre, misant sur la vitesse de ses ailiers. Une stratégie payante avec l'ouverture du score d'Erik Lamela après une chevauchée de Georges-Kevin Nkoudou sur l'aile gauche (19e)
Le Français Pavard a lui connu une partie assez compliquée, étant coupable sur le second but des Spurs, marqué par Eriksen (59e), avant d'être replacé arrière droit en fin de partie.
Alors que les Spurs semblaient se diriger vers la victoire, le jeune Jann-Fiete Arp, transféré cet été du Hambourg SV, a remis les siens dans le match, bien servi en profondeur (61e), avant que le Canadien Alphonso Davies, très remuant, n'égalise d'une superbe frappe aux 20 mètres (82e).
Tottenham jouera un dernier match de préparation face à l'Inter Milan avant de lancer sa saison le 10 août face à Aston Villa, promu en Premier League.

​Le Mondial féminin se disputera avec 32 équipes en 2023

La Coupe du monde féminine de football va passer de 24 à 32 équipes dès sa prochaine édition dans le but de "favoriser le développement du football féminin", a annoncé la FIFA mercredi.
"Le succès retentissant de la Coupe du monde de cette année a clairement montré que le moment était venu de poursuivre sur cette lancée et de prendre des mesures concrètes pour favoriser la croissance du football féminin", a déclaré Gianni Infantino, le président de la fédération internationale.
"Je suis heureux de voir cette proposition - la première d'une longue série - devenir réalité", a ajouté le patron suisse du foot mondial.
Mercredi, c'est à l'unanimité que le Conseil de la FIFA a approuvé la proposition visant à augmenter le nombre d'équipes participantes.
Après le Mondial-2019, organisé en France du 7 juin au 7 juillet, Gianni Infantino s'était déclaré déterminé à poursuivre ses projets d'expansion pour le prochain tournoi, qualifiant le cru 2019 de "meilleure Coupe du monde féminine de l'histoire".
Remportée par les Etats-Unis, et outre quelques polémiques autour de l'arbitrage, la compétition avait néanmoins donné lieu à quelques rencontres déséquilibrées lors de la phase de groupes, avec notamment la défaite 13-0 de la Thaïlande face aux futures championnes du monde. La question d'un niveau trop hétérogène est justement soulevée par les détracteurs d'un Mondial élargi.
La FIFA n'a pas encore choisi l'organisateur de la Coupe du monde 2023. Les neuf candidats déclarés sont l'Australie, le Brésil, l'Argentine, la Bolivie, la Colombie, le Japon, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud (éventuellement avec la Corée du Nord).

Libé
Vendredi 2 Août 2019

Lu 932 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Octobre 2020 - 18:00 La Botola Pro D1 promet un sprint “ show ”

Jeudi 1 Octobre 2020 - 18:00 Neymar échappe aux sanctions