Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Stoïque ! Le Raja champion au bout du surpassement




Ouf ! Le Raja, enfin !Au bout du suspense. Au bout de l’essoufflement aussi. Au bout d’un surpassement inédit surtout. Inédit.Comme l’a été ce championnat, le plus long de l’histoire du football marocain, Covid oblige. S’il y a un point à mettre en premier à l’actif de la FRMF, c’est cette opiniâtreté dont elle a fait preuve pour mener, contre vents et marées, le championnat à son bout. Tout est bien qui finit bien, devrait-on commenter.Et ce n’est sûrement pas le Raja qui dirait le contraire. Et s’il y a lieu de saluer le champion, l’on devrait en faire autant à l’égard du dauphin, le WAC et de cette satanée RSB qui a dû se contenter de la troisième place. Un sacré trio qui nous a gratifiés d’un suspense insoutenable mais tout aussi admirable. La saison 2019-2020 aura cependant pâti de deux grosses failles, dont l’une est due à un cas de force majeure et l’autre à de la franche incompétence pour ne pas dire plus. Il s’agit en l’occurrence du huis clos imposé en toute logique par ces temps de crise sanitaire, ce qui n’était pas  sans nuire à la qualité du spectacle. Et d’un autre côté des ratages répétitifs commis par quelques arbitres sans imagination pour ne pas dire (là aussi) sans foi ni loi. Et c’est ce qui a le plus dénaturé ce beau tableau et les efforts consentis pour ce faire de part et d’autre. Et dire que l’on en était à notre première saison de la VAR et dont on devait tirer le premier profit. Au lieu de cela, il nous a été donné de voir des referee ignorer royalement ce précieux outil pour n’en faire qu’à leur tête. Et même quand ils donnaient l’impression de s’y référer, c’était juste pour amuser la galerie. Et ce n’est sûrement pas un certain Redouane Jiyed qui soutiendrait le contraire.Il vient d’ailleurs de nous servir une énième triste illustration vers la 50ème minute de ce mémorable Raja-ASFAR avec ce penalty grand comme ça qu’il a refusé de voir tout en empêchant la VAR de le voir. Heureusement que la grinta, cette fameuse rage de vaincre, cette belle verve des Verts, était là pour tout compenser, pour tout effacer. Combien de résultats ont été faits et défaits par des arbitres au sifflet trop léger ou trop intéressé. On les a ainsi vus accorder injustement des buts ou des penaltys non justifiés ou en refuser tout aussi injustement d’autres qui étaient limpides ne présentant aucune anomalie. Il va sans dire qu’il y a fort à faire à ce niveau. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est ce genre de bizarreries qui a rendu le titre du Raja encore plus méritoire. La suspicion qui régnait a débouché sur un sentiment de hogra … Et c’est justement ce qui a poussé joueurs et staff technique à puiser dans leurs réserves, à se surpasser pour embrasser à bras-le-corps le trophée du champion. Quant au comité dirigeant, il ne serait certainement pas superflu d’avancer qu’au vu du si lourd passif dont il a hérité,sa mission relevait de l’impossible. Sauf que l’impossible n’est pas rajaoui. Et ce quifait encore le plus plaisir, ce sont ces jeunes pur produit de l’école du Raja qui ont intégré l’équipe «A» et qui ont si bien honoré le maillot vert. Dimanche, ils étaient pas moins de quatre joueurs à prendre part à un match si décisif alors qu’ils n’ont pas encore bouclé leurs vingt ans. Autant dire que l’équipe est sur la bonne voie, n’en déplaise à ces critiqueurs de service. Qu’on laisse ce beau monde travailler à son aise d’autant plus que d’autres challenges pointent pour bientôt : il y a la Champion’s League et la Coupe arabe. Bonne continuation et bonne chance les gars ! 

Mohamed Benarbia
Lundi 12 Octobre 2020

Lu 436 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Décembre 2020 - 19:52 La Botola Pro1 reprend du service

Jeudi 3 Décembre 2020 - 17:10 Décès de Mohammed Abarhoune

Jeudi 3 Décembre 2020 - 17:00 Le MAT lorgne le Top 5