Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Six conseils pour jeûner sans danger pour la santé





Peut-on se faire vacciner contre la Covid-19 pendant le ramadan ? Comment faire pour suivre ce mois de jeûne sans risques pour la santé ? Les conseils de l’Organisation mondiale de la santé pour passer un bon ramadan. 

Durant le mois de ramadan, les musulmans du monde entier doivent jeûner pendant la journée. Un moment éprouvant pour le corps et l’esprit, même si les températures sont encore clémentes. Que manger à l’Iftar (repas du soir) et au S’hour (repas de l’aube) ? Voici les principales recommandations pour que ce mois de jeûne soit le moins éprouvant possible pour le corps. Le ramadan est cette année bien différent pour tous ceux qui le respectent puisque, pour ce qui concerne les rassemblements, le couvre-feu à 20h doit être respecté (il n’y aura donc pas de prières nocturnes dans les mosquées). A noter que des médecins spécialistes ont précisé, à l’attention des fidèles qui souhaitent se faire vacciner contre la Covid-19, que “l’injection” d’un vaccin anti-Covid “n’invalide pas le jeûne” car elle n’est pas considérée comme “nutritive”.

L’importance de bien s’hydrater
L’hydratation doit être le mot d’ordre de cette période de ramadan. Dès la rupture du jeûne, les fidèles doivent boire en grande quantité. On ne doit pas non plus oublier de s’hydrater juste avant la reprise du jeûne. Mais quelles boissons privilégier ?
- eau à volonté ;
- soupes, bouillon (type chorba et autres soupes traditionnelles) ;
- infusions, tisanes...
Vous pouvez également consommer des boissons chaudes type café ou thé mais mieux vaut ne pas trop en consommer le soir, cela pourrait perturber le sommeil. Enfin, les boissons de type soda ou jus de fruits sont à consommer avec modération, étant très - trop- sucrées. On les réserve à la rupture du jeûne pour refaire le plein d’énergie. Une alimentation saine Que manger à l’Iftar ?

L’Iftar est le repas de la rupture du jeûne. Il vaut mieux privilégier une alimentation saine lors de la rupture du jeûne et ne pas se jeter sur les pâtisseries et sucreries qui, même en grande quantité, ne combleront pas la faim et perturberont l’organisme. Voici ce qu’il faut manger pour rompre le jeûne : Boissons pour l’hydratation Dattes, figues ou autres fruits sucrés pour refaire le plein de glucose et de fibres et fournir de l’énergie rapidement à l’organisme. On peut éventuellement boire des jus de fruits. Pain, céréales, semoule pour “caler” et tenir jusqu’au prochain repas.

La rupture du jeûne ne doit pas être synonyme de repas trop copieux. Non seulement un repas abondant perturberait l’organisme, mais en plus cela pourrait favoriser les troubles du sommeil. Néanmoins, il est conseillé de prendre un autre repas avant de dormir, que l’on essaiera de garder le plus équilibré possible.

Que manger pour le S’hour ?
Avant de repartir pour une journée de jeûne, il est recommandé de consommer des fruits pour l’apport en vitamines et surtout des sucres lents tels que de la semoule et des céréales complètes pour tenir tout au long de la journée. Consommer des protéines (oeufs, poissons, viandes) et des fibres (pain complet, flocons d’avoine, fruits avec la peau) est également essentiel pour fournir à l’organisme de quoi tenir une journée sans boire ni manger.

Ramadan : se prémunir de la chaleur
Même si pour l’instant, les températures sont “en dessous des normales de saison” comme disent les météorologues, il est généralement conseillé d’éviter la chaleur durant le mois de ramadan. Si les températures se mettent à grimper avant la fin du mois de jeûne, chacun devra privilégier les pièces fraîches à l’intérieur et l’ombre à l’extérieur pour ne pas s’affaiblir trop rapidement.

Ramadan : les personnes à risque
Les personnes qui souffrent de diabète sont invitées à suivre régulièrement leur taux de glycémie, à s’hydrater en abondance et à fuir les sucreries pour réduire les risques sanitaires liés à cette période de jeûne. Les personnes fragiles souhaitant faire le ramadan, à savoir les femmes enceintes, les personnes âgées ou encore les patients atteints d’hypertension ou d’asthme, sont appelées à consulter leur médecin traitant dès le moindre signe anormal. Pour une plus grande sécurité, il est recommandé de se rendre chez son médecin avant et après le ramadan.

Ramadan : peu ou pas de sport
Même si le jeûne n’a aucune conséquence majeure sur la santé des fidèles, il est important de réduire au maximum les efforts physiques. Les sportifs doivent notamment faire très attention à ne pas se surpasser durant ce mois sacré.
 

Libé
Samedi 17 Avril 2021

Lu 180 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.