Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Situation "difficile" autour de Tchassiv Iar en Ukraine


Libé
Dimanche 7 Avril 2024

La situation autour de Tchassiv Iar (est), petite ville située à l'ouest de Bakhmout cible des assauts russes, est "difficile et tendue", a indiqué dimanche l'armée ukrainienne, qui a toutefois affirmé que les Russes avaient été "repoussés".


Les Russes ont intensifié leur pression autour de Tchassiv Iar ces derniers jours, cette localité clé se trouvant désormais "sous un feu constant", selon Kiev.
Cette cité, perchée sur une hauteur, s'étend à moins de 30 kilomètres au sud-est de Kramatorsk, la principale ville de la région sous contrôle ukrainien et important noeud ferroviaire et logistique pour l'armée ukrainienne.
"La situation est assez difficile et tendue", a reconnu dimanche à la télévision ukrainienne Oleg Kalachnikov, le porte-parole d'une brigade engagée dans les combats sur place.

"Les Russes essaient de mener des actions d'assaut à la fois directement sur les localités de Bogdanivka et Ivanivské, qui entourent Tchassiv Iar. Ils essaient également de mener des actions offensives entre ces localités", a-t-il précisé.
Selon cette source, l'armée russe "utilise l'infanterie avec le soutien de véhicules blindés de combat", appuyés par "des avions d'assaut".
"Mais toutes leurs attaques ont été repoussées.

Ils ont battu en retraite", a-t-il affirmé à la télévision. Vendredi, les autorités installées par Moscou avaient annoncé que l'armée russe progressait vers Tchassiv Iar.

La chaîne Telegram DeepState, proche de l'armée ukrainienne, avait rapporté que des Russes avaient "pénétré dans des maisons" de la périphérie de la ville.


Dimanche, Oleg Kalachnikov a également souligné l'importance stratégique de Tchassiv Iar dans le Donbass ukrainien, située entre Bakhmout plus à l'est et les grandes villes de Kramatorsk et Sloviansk à son nord-ouest.
Si la Russie s'emparait de cette ville dévastée, où ne vivent plus que 770 personnes selon la mairie, contre quelque 13.000 avant la guerre, elle "pourra bombarder Kostiantynivka", située à une dizaine de kilomètres au sud-ouest, a-t-il tout d'abord dit.

"L'ennemi pourra également menacer nos routes logistiques (entre Kostiantynivka, Sloviansk et Kramatorsk", a-t-il aussi averti, précisant que ces deux dernières villes pourraient même être directement attaquées.


Lu 911 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Flux RSS
p