Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie: Les réactions de par le monde


Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a exprimé jeudi son "profond regret" suite à la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie, pays piliers de l’UA.

"Le président de la Commission déplore toute détérioration des relations fraternelles, historiques, multidimensionnelles des deux Etats et des deux peuples maghrébins frères", a souligné M. Faki Mahamat dans un communiqué.

Le président de la Commission a invité les deux membres de l’UA à s’engager résolument dans une logique de paix et de coopération fructueuse dans l’intérêt bien compris des deux peuples.

Il a réitéré l’entière disponibilité de l’UA à promouvoir toute initiative en vue de la reprise des relations fraternelles entre les deux pays au service de la paix et la prospérité au Maghreb et en Afrique.

Quant au vice-président du Parti de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe (ALDE) au Parlement européen, Ilhan Kyuchyuk, il a exprimé son profond regret suite à la décision unilatérale de l’Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc. «A l'heure des défis et du nécessaire dialogue entre voisins dans l'intérêt des citoyens, je regrette vraiment la décision unilatérale de l'Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc», a déclaré le député européen dans un tweet.

Cette décision, a-t-il estimé, «risque d'aggraver les tensions dans la région et ne pourrait avoir qu'un impact négatif».

Pour ce qui est des pays arabes, l'Etat du Qatar a exprimé son profond regret suite à la rupture des relations diplomatiques entre l'Algérie et le Maroc.

Le ministère qatari des Affaires étrangères a souligné jeudi, dans un communiqué, que le Qatar "insiste sur la nécessité de maintenir ouvertes les voies du dialogue et de la diplomatie pour résoudre tous les problèmes en suspens dès que possible".

"L'Etat du Qatar demeure attaché à tout ce qui préserverait la marche de l'action arabe commune et la cohésion des nations arabe et islamique", a indiqué le ministère.

Même son de cloche du côté du Royaume de Jordanie qui a exprimé ses regrets face à la décision de l'Algérie de rompre les relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc.

Le ministère jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés a exprimé, dans un communiqué, ses regrets face aux récents développements des relations entre le Royaume du Maroc et la République algérienne, qui se sont détériorées à telle enseigne que l'Algérie a pris la décision de rompre ses relations diplomatiques avec Maroc.

Le Ministère a appelé ainsi à faire prévaloir le dialogue et à résoudre tous les différends entre le Royaume du Maroc et l'Algérie pour ramener les relations entre les deux pays à la normale.

Il a également formulé l'espoir de faire prévaloir le dialogue pour résoudre tous les différends et ramener de la sorte les relations à la normale, de manière à renforcer la sécurité, la stabilité et la prospérité dans la région et consolider le rôle important des deux pays dans l'action arabe commune.

Le Royaume de Jordanie veille constamment au renforcement de l'action arabe commune, à la conciliation entre tous les frères et à faire perpétuer la communication et le dialogue, au service des intérêts de tous les frères et des causes arabes, soutient la même source.

Mercredi, l’État des Émirats arabes unis a exprimé son regret quant à la décision de rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l'Algérie.

Dans un communiqué, le ministre émirati des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Cheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan, a affirmé que son pays tient constamment à la solidité des relations arabes positives, à leur unité et à leur développement pour servir les intérêts des peuples frères et renforcer leur prospérité.

L’Etat des Émirats arabes unis "a toujours œuvré pour approfondir et renforcer les relations arabes, et de ce point de vue, il déplore les développements en cours entre l'Algérie et le Maroc, et la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays", a déclaré le ministre dans ce communiqué publié sur le site Web du ministère.

Les Emirats arabes unis "entretiennent de solides relations fraternelles avec les deux pays et cherchent à les développer conformément à l'approche de l'État soutenant tous les efforts conjoints qui servent les causes arabes", a-t-il ajouté.


Libé
Vendredi 27 Août 2021

Lu 693 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS