Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Royal Air Maroc, première compagnie africaine certifiée Cargo iQ


Libé
Jeudi 2 Juin 2022

Royal Air Maroc (RAM) a obtenu, récemment, la certification Cargo iQ en conformité avec les normes Cargo iQ de gestion de la qualité de l'industrie du transport de fret aérien, devenant ainsi la première compagnie africaine à décrocher cette prestigieuse certification. Avec cette distinction, la compagnie nationale rejoint de grands transporteurs aériens du monde, des acteurs majeurs de la chaîne logistique (dont des transitaires) et fournisseurs de solutions informatiques prééminents au niveau mondial, indique la RAM dans un communiqué. Fondé en 1997 par des compagnies aériennes et des transitaires majeurs au sein de l'IATA (Association internationale du transport aérien), le groupe d’intérêt Cargo iQ a pour mission la création et l’implémentation des standards de qualité pour l’industrie du fret et de la chaîne logistique à l’échelle mondiale, rapporte la MAP. Le groupe compte aujourd'hui plus de 60 membres issus de l'ensemble de la chaîne logistique, dont des compagnies aériennes, des transitaires, des agents de manutention au sol, des fournisseurs de solutions informatiques, des services d'acheminement routier et, plus récemment, des transitaires de petites et moyennes entreprises (PME). En plus de cette certification prestigieuse, qui témoigne des progrès tangibles réalisés par la compagnie nationale en matière de fret aérien, la RAM a également décroché deux étoiles additionnelles dans les catégories "Responsabilité sociale de l’entreprise" et "Esprit d’innovation" dans le cadre de cette certification. Valable pour une durée de 3 ans à l’issue d’un audit rigoureux conduit par l’organisme de certification SGS, cette certification renouvelable fait suite à l’adhésion de la RAM à la communauté Cargo iQ en 2019. Cet audit vise la vérification de la conformité des opérations des membres sur la base d’un plan directeur opérationnel (MOP) qui est essentiellement axé sur la normalisation des processus et l’amélioration de la transparence via l’interfaçage des échanges de données relatives aux envois entre les parties prenantes pour une planification précise et un suivi proactif.


Lu 611 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS