Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand la saleté dans des lieux collectifs de villégiature fait tiquer la diplomatie

Des méfaits d’hygiène d’un été chaud en perspective




L’ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc et en Mauritanie, Thomas Reilly de son nom, qui souvent esquisse le langage diplomatique pour dire les choses telles qu’elles sont, à preuve ses vœux dans un arabe parfait aux Marocains à l’occasion de l’Aïd El-Fitr dernièrement, s’est encore manifesté pour la bonne cause, si vous passez l’expression. Cette fois, c’est sous forme d’un constat d’une saleté régnante aux abords et dans les eaux du barrage Sidi Mohammed Ben Abdallah à une vingtaine de kilomètres de Rabat-Salé sur l’oued Bouregrag qu’il s’est exprimé. Thomas Reilly, sur son compte Twitter, s’est en effet plaint de l'état de saleté du lac, un fait qu’ici-bled, l’on qualifierait tout bonnement, de ‘’way of life’’, tant il fait partie intégrante du décor de tous les jours de notre quotidien national. « Nous sommes allés ce matin pour une promenade avec nos chiens à côté du lac du barrage près de Rabat. Un endroit très beau et tranquille », explique-t-il dans son premier tweet. Et d’exprimer dans le second que sa virée tournera au calvaire car « l’endroit a été ruiné par les déchets en plastique, les restes de sandwichs, les bouteilles et des ordures que des gens qui sont venus y passer le week-end avaient jetés sans penser à les ramasser »
Juste en se plaignant, le diplomate britannique a mis le doigt sur la marée de petites incivilités liées à la propreté lors des sorties de week-end et autres jours fériés qui ne nous sont guères étrangères et que l’on découvre, après coup, pantois et dégoûtés pour reprendre la chute de son tweet. «C’était franchement dégoûtant. Le Maroc mérite mieux que ça!» Effectivement notre pays est en droit d’aspirer à meilleur sort que celui-là.  Que dire alors après cet avant-propos d’un été qui débute, de ce qui nous attend pour la saison estivale dans les différents endroits de villégiature du Royaume et plus particulièrement sur les plages que l’on attend une fois de plus pleines à craquer avec tous les désagréments environnementaux engendrés? Et vas-y que je nage en compagnie d’épluchures de pastèques dans le meilleur des cas ou autres immondices flottantes, que je marche sur le sable brûlant sur des débris d’objets en verre quand ce ne sont pas des tessons de bouteilles de bières et autres et un tas d’autres tracasseries propres à nos sorties estivales, nuisibles au bien-être public.  
 C’est connu, on aura beau faire campagne contre ‘’bouzabal’’, nous ne départirons pas de nos habitudes d’insalubrité folklorique et nos tics persisteront tant que la prise de conscience environnementale de rigueur qui s’impose en pareilles circonstances, restera relativement faible et peu significative.
Pourtant, les mesures individuelles d’hygiène afférentes à ces situations sont simples et pas coûteuses. Cela commence par ramasser ses déchets après un pique-nique et les jeter dans les endroits adéquats (poubelles …), ne pas jeter de kleenex de sa voiture, ne pas cracher, uriner et même plus dans les rues et bien de petits gestes qui, interprétés par tous, font la propreté sous d’autres cieux. Mais ça, c’est une autre culture. Elle aura, comme qui dirait, bien du mal à s’ancrer dans nos crânes avant que de...

Mohamed Jaouad Kanabi
Jeudi 21 Juin 2018

Lu 646 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés