Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près de 40% des entreprises ont réduit leurs effectifs en 2021

L’activité a été durement affectée par les effets du Covid-19, selon le HCP


Alain Bouithy
Jeudi 10 Février 2022

Près de 40% des entreprises ont réduit leurs effectifs en 2021
2021 n’a pas été une année facile pour bon nombre d’entreprises confrontées aux effets socioéconomiques souvent dévastateurs et catastrophiques de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus (Covid-19).

L’impact du Covid -19 a été tel que près d'un tiers d’entre elles ont dû arrêter leur activité, pour une durée moyenne de 143 jours en 2021, relève le Haut-commissariat au plan (HCP) qui vient de dévoiler les principaux résultats de sa 4ème enquête qualitative sur les effets du Covid-19 sur l'activité des entreprises.

« La reprise d'activité en 2021 a été un peu difficile pour 28% des entreprises qui ont suspendu leur activité pour une durée moyenne de 143 jours durant cette année », a en effet noté le Haut-commissariat dont l’enquête vise à établir un état des lieux des effets de la pandémie sur l'évolution de l'activité des entreprises durant l’année 2021 et à la comparer à ce qu’elle était avant la crise.

«Cette suspension a été légèrement plus longue pour 30% des TPE, avec une période moyenne de 158 jours d'arrêt, contre 116 jours pour 27% des PME et 107 jours pour 14% des GE», a fait savoir l’institution publique notant toutefois que les entreprises de l’enseignement et santé humaine (94%), de l’énergie (84%) et du commerce (83%) ont exercé continuellement leur activité sans arrêt en 2021.

Au cours de cette même année, «les entreprises des secteurs de l'hébergement (52%), des arts, spectacles et activités récréatives (49%) et de la construction (37%) ont arrêté leur activité pour une période moyenne de 250, 186 et 169 jours respectivement », a poursuivi le Haut-commissariat.

Réalisée auprès d’un échantillon de 2300 entreprises organisées, représentant l’ensemble des unités opérant dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers, l’enquête du HCP révèle par ailleurs que « près de 43 % des entreprises ont subi une baisse d’activité supérieure à 50% ou plus durant l’année 2021 par rapport à la période avant Covid, 27% ont déclaré une baisse entre 10% et 50% et 10% une baisse de moins de 10% ».
Précisons que plus de la moitié des TPE ont subi une baisse d’activité de 50% ou plus en 2021 contre 31% pour les PME et 13% pour les GE, selon la note.

Ainsi que le révèlent les résultats de cet important travail, décliné selon les catégories d’entreprises et les secteurs de la nomenclature marocaine des activités, « dans le secteur de l’hébergement, la quasi-totalité des entreprises ont rapporté une diminution d’activité et 86% ont déclaré une baisse de 50% ou plus durant l’année 2021 par rapport à la période avant Covid ». Et de préciser que les baisses d'activité supérieures à 50% restent également importantes dans les secteurs de la restauration (65%) et des arts, spectacles et loisirs (75%).

Il apparaît que « l'année 2021 a marqué une croissance relative de l'activité pour 7% des entreprises, par rapport à la période précédant la crise » et que, par catégorie, une grande entreprise sur cinq a connu une augmentation de son activité, contre 7% pour les PME, selon le HCP.

Il ressort par ailleurs que plus de la moitié des entreprises ont subi une baisse de leur liquidité, la proportion étant de 54% pour les TPE, 51% pour les PME et 43% pour les GE.
«La détérioration du niveau de liquidité a été observée dans la quasi-totalité (98%) des entreprises du secteur de l'hébergement et dans 88% de celles de la restauration et des arts, spectacles et loisirs». Tandis que les secteurs de l'énergie et de l’enseignement et santé humaine ont montré plus de résilience face à cette crise, avec respectivement 43% et 48% des entreprises qui ont pu maintenir leur niveau de liquidité. 

Sur le volet emploi, il ressort qu’en 2021, 39% des entreprises ont connu une baisse de leurs effectifs employés par rapport à la période précédant la pandémie, 5% ont rapporté une augmentation et 56% ont maintenu leurs effectifs durant cette période. Par catégorie, 24% des GE ont déclaré une réduction de leurs effectifs contre 34% des PME et 43% des TPE.

Selon le HCP, « les entreprises ayant réduit leurs effectifs de la moitié ou plus représentent 21% en 2021, par rapport à la période précédant la crise sanitaire. Cette proportion atteint 28% pour les TPE, 10% pour les PME et 5% pour les GE.

Précisons que les entreprises de l'hébergement et de la construction ayant réduit leurs effectifs de plus de la moitié représentent respectivement 47% et 30% ».

Autre enseignement : près de 24% des entreprises ont réduit le niveau de rémunération de leurs salariés durant l’année 2021. Par catégorie, cette proportion atteint 27% pour les TPE, 20% pour les PME et 10% pour les GE. En revanche, 69% d’entre elles ont pu maintenir le niveau de rémunération de leurs employés et près de 8% l'ont même augmenté par rapport au niveau précédant la pandémie.

Précisons que « plus de huit entreprises sur dix opérant dans le secteur de l’hébergement (82%) ont baissé le niveau de salaire de ces employés, 60% de ces entreprises l'ont baissé de 10% ou plus et 22% de moins de 10% ».

Selon toujours l’enquête,  12% des salariés étaient en télétravail (17% des entreprises) en 2021, 3% étaient en chômage partiel et 83% travaillaient en présentiel. Le télétravail est particulièrement fréquent dans les secteurs de l’information et communication (39% des salariés) et des activités immobilières (23%).

Enfin, «près de 41% des entreprises ont enregistré des absences dues à des contaminations covid au sein de leur personnel, 35% d'entre elles ont signalé plus de 30% d’absences», a fait savoir le HCP précisant que la pandémie a touché 72% des GE, 57% des PME et 31% des TPE.

Notons que cette enquête, menée via la collecte assistée par tablette et par téléphone du 17 au 20 janvier 2022, vise également à saisir les perceptions des chefs d’entreprise concernant leurs perspectives en matière d’investissement et de recrutement durant l’année 2022. Elle révèle ainsi que près de 29% des entreprises prévoient de réaliser des projets d'investissement en 2022. 13% des entreprises anticipent une augmentation du niveau de leur investissement, 12% prévoient une stabilité et 3% une diminution. Par catégorie, un quart des GE anticipent  une augmentation du niveau d’investissement en 2022, 17% pour les PME et 11% pour les TPE.

Alain Bouithy


Lu 1041 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Mai 2022 - 19:00 Le tout pour le tout de l'ONMT

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS