Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la FIFA, l'Académie Mohammed VI de football, clé du succès de la sélection marocaine

Nasser Larguet : L’AMF est un projet structurant souhaité par S.M le Roi qui s’était aperçu que la formation avait perdu un petit peu de sa splendeur à l’époque


Libé
Mercredi 14 Décembre 2022

L’Académie Mohammed VI de football est la clé de la réussite de la sélection marocaine au Mondial (Qatar-2022), écrit la Fédération internationale de football (FIFA).

Sous le titre, "Académie Mohammed VI, clé du succès du Maroc", l’instance dirigeante du football mondial indique que "S.M le Roi Mohammed VI a lancé plusieurs projets de développement dans différents domaines, dont l’Académie Mohammed VI de football, qui vise à découvrir des talents dans différentes régions du Maroc, les développer, et faciliter leur transfert vers des clubs européens".

L'équipe nationale du Maroc a réalisé un exploit historique en devenant la première sélection africaine à atteindre les demi-finales du Mondial, après sa victoire face au Portugal (1-0) en quart de finale, grâce au but de Youssef En-Nesyri, lauréat de l’académie.

L'académie a été inauguré en 2009 et un budget de 15 millions de dollars a été alloué à sa construction. Elle a été implantée à Sala Al Jadida, sur une superficie d'environ 18 hectares, comprenant plusieurs installations sportives, sanitaires, d’enseignement et des terrains de football, ajoute la même source, précisant que l’académie allie sport et études, soit le même modèle adopté par les écoles de formation de jeunes en Europe.

Dans ce sens, la FIFA fait observer que Azzedine Ounahi, Youssef En-Nesyri et Nayef Aguerd, issus de l’académie, sont aujourd’hui les stars les plus en vue de l'équipe nationale marocaine.

"Je suis heureux de voir les fruits de ce projet fondé par S.M le Roi Mohammed VI. L'académie supporte désormais toutes les équipes nationales", a ajouté le site, citant Nasser Larguet, ancien directeur de l'Académie Mohammed VI, relevant que cet exploit est "une fierté pour nous".

"L’Académie Mohammed VI est un projet structurant souhaité par S.M le Roi qui s’était aperçu que la formation avait perdu un petit peu de sa splendeur à l’époque, et a voulu donner un modèle et un boost au niveau de la formation", a souligné M. Larguet lors d’une émission consacrée au Mondial 2022 sur RMC sport.

 “J’ai eu le privilège et la chance d’avoir été choisi pour démarrer ce projet", a souligné celui qui a participé à la création de cette structure innovante et l’a dirigée de 2008 à 2014.
Il s’agit d’un “modèle très structurant sur le modèle de ce que j’avais vécu pendant 25 ans dans les clubs formateurs français, avec une scolarité intégrée et une détection dès l’âge de 12 ans”, a-t-il expliqué.

Les enfants sont récupérés à 12 ans et à l’académie, ils bénéficient d’une préformation et d’une formation, a précisé M. Larguet, ajoutant que l’académie avait créé sa propre équipe et sa propre association sportive pour participer aux championnats de jeunes.

Ce projet fait aujourd’hui qu’il y ait des jeunes qui vivent du football et qui représentent le drapeau marocain, s’est-il réjoui, soulignant la “grande fierté” de voir, quelques années après le lancement de l’académie, des joueurs porter le maillot de l’équipe nationale première ainsi que dans les équipes nationales des jeunes.
Il a cité en guise d’exemple les cas de Youssef En-Nesyri, Azzedine Ounahi, Reda Tagnaouti et Nayef Aguerd.

Nasser Larguet revient, par la même occasion, sur le fabuleux parcours de la sélection au Mondial 2022, soulignant que la performance de l’équipe nationale au Mondial de Qatar est une "victoire du football marocain avec tout le travail qui a été fait par la Fédération Royale marocaine (FRMF) et son président Faouzi Lekjaa ainsi que toutes les structures footballistiques nationales".

Aujourd’hui, la sélection marocaine arrive “à maturité” et elle mérite ce qu’elle est en train de faire, a-t-il relevé, ajoutant que le Onze national a déjà montré, lors de la dernière Coupe du monde en Russie, qu’il était en train de progresser et les résultats des équipes nationales notamment des jeunes et féminine “montrent que le football marocain progresse”.

“C'est d’abord la victoire du football marocain et, par ricochet, bien sûr, de l’Afrique parce qu’il y a un grand travail avec la Confédération africaine de football pour le développement des entraîneurs, des compétitions des jeunes au niveau international”, a-t-il ajouté.

Il s'est félicité d’une “étape historique” pour le Maroc, soutenant que les joueurs avec leur staff ont la “motivation nécessaire pour se dire qu’il y a 90 minutes pour aller de l’autre côté”.
Les joueurs seront capables d’élever leur niveau et de maintenir leur progression dans cette coupe du monde, a-t-il relevé.


Lu 1231 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS