Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Positionner le Royaume et la région de Marrakech comme pôle et destination santé




Marrakech a abrité la 2ème édition du salon «Africa medical tourism expo»

Du 22 au 24 mars, la ville de Marrakech a abrité la deuxième édition du Salon «Africa medical tourism expo», un rendez-vous d’envergure internationale dédié aux professionnels des tourismes de bien-être et médical en Afrique.
Consacrée à la création d'écosystèmes du tourisme médical en Afrique, la deuxième édition a vu la participation de plusieurs experts internationaux, des acteurs majeurs du secteur dont des représentants des institutions publiques et principaux opérateurs privés de la santé et du tourisme, des médecins et des universitaires venus de Turquie, France, Tunisie, Espagne, Inde et de plusieurs pays d’Afrique, entre autres. 
Développement, partage d’expériences, régulation, partenariat, normalisation, formation et valorisation des savoir-faire ont dominé les débats et échanges lors de cette manifestation ponctuée de conférences, tables rondes, rencontres d’affaires et visites de stands d’exposition. Des échanges riches et instructifs marqués par une grande convergence de vue et par une volonté commune d'œuvrer ensemble pour promouvoir cette niche à forte valeur ajoutée pour le Maroc et l’Afrique. 
Ce salon « vise à créer une vitrine à l’international afin de positionner le Royaume et la région de Marrakech comme pôle et destination santé mais également comme carrefour du tourisme médical africain et mondial », a déclaré le commissaire du salon, Khalil Daffar.
L’objectif est à portée de main. En effet, classé 31èmesur les 41 principales destinations du tourisme médical répertoriées en 2016 et 3ème en tant que pays francophone à ce niveau, le Maroc possède de réels atouts et des avantages comparatifs et compétitifs indéniables : une technicité et un savoir-faire médical de très haut niveau, des tarifs de soins très compétitifs et la proximité de l’Europe, des marchés africains et du Moyen-Orient. 
Mais pour le commissaire, qui s’exprimait à l’ouverture du salon, ces atouts demeurent «encore largement sous-exploités». 
Si le tourisme de santé  est encore en phase d’implantation au Maroc, il n’en demeure pas moins que le « Royaume est entrain de devenir l’hôpital de l’Afrique », a relevé Robert Carle-Empereur, directeur général de CareBridges international (CBI). Un constat largement partagé parmi les intervenants et dont certains ont déploré le fait que ce segment soit encore perçu comme une affaire du secteur privé.
Pour Dr Achraf Sokari, directeur médical Health4you, il ne fait aucun doute que le Maroc s’impose désormais comme la destination de santé privilégiée pour de nombreux pays subsahariens. Il est aujourd’hui devenu « un pays d’accueil par rapport à la patientèle subsaharienne qui cherche à se faire soigner au Maroc pour plusieurs raisons : les coûts sont abordables par rapport à l’Europe, les plateaux médicaux sont sophistiqués et développés,  il y a la facilitation des démarches visas et pas de problème de barrière linguistique avec un certain nombre de pays du continent », a-t-il expliqué.
Quoi qu’il en soit, l’objectif de rendez-vous était également de « mener et contribuer à la réflexion stratégique pour le développement de l’industrie du tourisme médical et de santé au Maroc et en Afrique pour une meilleure compétitivité des services du secteur en créant des passerelles à l’international », a affirmé Khalil Daffar. Encore plus, de favoriser toutes formes d’alliances et de rapprochement entre entreprises et institutions de nature à développer les synergies entre elles pour favoriser leur compétitivité et promouvoir le Maroc comme pôle d’excellence international du tourisme médical  par une meilleure valorisation de ses savoir-faire.
A noter que des trophées des «Africa medical tourism awards» ont été remis à l’ouverture de ce rendez-vous à plusieurs acteurs et des personnalités qui se sont distingués dans les domaines de la santé et du tourisme médical.
Soulignons également qu’un Conseil marocain des voyages de santé a vu le jour en marge de cet événement, co-organisé par Connecting Agency, Health4you, agence de voyages Z Tours et African connection. 
La présidence de la nouvelle entité a été confiée à Dr Achraf Sokari qui a promis ne ménager aucun effort pour promouvoir le Maroc en tant que destination de santé avec le soutien des pouvoirs publics. « Nous allons essayer d’obtenir le soutien du ministère du Tourisme et du ministère de la Santé pour la promotion du tourisme de santé sous un parapluie gouvernemental », a-t-il promis.
Cette deuxième édition avait pour objectif de développer un réseau d'acteurs mondiaux de l'industrie médicale avec les meilleurs hôpitaux, les acteurs du tourisme médical, les compagnies d'assurance et les représentants des gouvernements internationaux et africains.
 

Khalil Daffar, commissaire général du Salon Attirer des investisseurs par la création de clusters

Cette édition a été un vrai succès. Nous avons pu asseoir un benchmarking des success story de différents pays positionnés à l’échelon mondial sur le tourisme médical, comme la Turquie, l’Inde, l’Espagne qui nous ont permis de nous en inspirer.
Aujourd’hui, le Maroc a la possibilité d’avoir sa propre configuration entre l’espace francophone et la partie africaine mais également par sa proximité géographique avec l’Europe et le Moyen-Orient. 
Il est donc au carrefour de ces trois régions et a une vraie carte à jouer en termes de positionnement de tourisme médical, mais il doit également créer des passerelles à l’international afin d’avoir des transferts de connaissances et de compétences, et attirer des investisseurs par la création de clusters. 

 

Dr. Achraf Sokari, directeur médical de Health4you
Participer à la promotion du Maroc en tant que 
destination de santé


Le Maroc a été une destination phare en Afrique aux côtés de la Tunisie, de l’Egypte et de l’Afrique du Sud.  Bien évidemment, il y a d’autres destinations qui sont très connues en matière de tourisme de santé comme la Turquie et l’Inde. Nous avons essayé pendant les deux jours de colloque à échanger et expertiser à travers les expériences respectives. Nous avons pu faire une preuve de pédagogie. Donc, c’était un échange d’expertise, et de transfert de savoir-faire qui a bien profité au Maroc. 
A travers ce Salon nous avons assisté  à l’arrivée d’un nouveau-né qui nous fait vraiment plaisir. Il s‘agit du Conseil marocain des voyages de santé dont j’ai l’honneur de présider le bureau exécutif.

Alain Bouithy
Lundi 27 Mars 2017

Lu 948 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés