Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoyer à Casablanca pour un nouveau modèle économique basé sur la connaissance




Opter pour un nouveau modèle économique basé sur la connaissance, unique "ressource infinie", tel est le plaidoyer présenté par Idriss Aberkane, professeur en économie et en neurosciences cognitives, lors d’une conférence sur "L’économie de la connaissance et Blue Economy" samedi à Casablanca.
Intervenant lors de cette rencontre organisée à l’initiative de l’Ecole supérieure des industries du textile et de l'habillement (ESITH), M. Aberkane a souligné que les modèles actuels de développement économique portent en eux-mêmes leurs propres limites en ce sens qu’ils s’appuient sur des matières premières épuisables, contrairement au savoir et à la connaissance qui, eux, ne cessent de s'accroître de jour en jour, rapporte la MAP.
Le conférencier et auteur de plusieurs écrits sur l'économie de la connaissance, a estimé que ce type d’économie capture la totalité du développement durable et ouvre la possibilité de résoudre des problèmes que l’humanité a estimés insolubles, ajoutant que cette dernière vit actuellement à l’âge de la connaissance.
Toujours selon le chercheur, l'adoption des modèles économiques basés sur la connaissance se fera par étapes, en mettant toutes les connaissances humaines au service du développement, précisant que l’économie de la connaissance est "la source de la prospérité la plus sûre sur terre".
De son côté, le directeur général de l'ESITH, Abderrahmane Farhat, a indiqué que cette conférence est organisée pour marquer les vingt années d’existence de cet établissement et permettre aux étudiants d’approcher et de maîtriser la thématique de l’économie de la connaissance.
Né en 1986, Idriss Aberkane a enseigné aux universités de Cambridge et de Stanford aux Etats-Unis. Avec le succès de son essai "Economie de la connaissance", traduit dans le monde entier, le professeur Aberkane a acquis une solide réputation qui le classe régulièrement parmi les meilleurs de la nouvelle génération de scientifiques et de chercheurs. 

Mercredi 18 Janvier 2017

Lu 1252 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.