Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Opticiens et optométristes en conclave à Nador

Important débat sur les défis et les progrès du secteur




Les professionnels de l’optique et de la vision, dont des opticiens et des optométristes représentant les différentes régions du Royaume, étaient en conclave samedi à Nador dans le but d’échanger autour des difficultés liées à l’exercice de la profession et des dernières nouveautés du secteur.
Réunis dans le cadre des "Premières journées scientifiques d’optiques et d’optométrie", les professionnels de l’optique et de la vision entendent créer un rendez-vous annuel et un cadre propice pour renforcer la concertation et l’échange des expertises entre les différents acteurs et partant relever les défis réglementaires au niveau national et ceux liés aux derniers progrès en la matière.
Intervenant à l’ouverture de ces journées initiées sous le signe "Ensemble pour une meilleure vision, Amina Ahkim, présidente de la section Nador-Driouch du Syndicat professionnel national des opticiens du Maroc, a souligné que ces journées constituent une rencontre inédite au vu de la large participation des acteurs du secteur.
Il s’agit, selon elle, d’un cadre propice pour renforcer les connaissances, réfléchir, apprendre, comprendre, échanger, se concerter et réseauter, ajoutant que la dynamique que connaît le secteur sur les plans légal et de mise à niveau impose de nouveaux outils pour accompagner les professionnels et améliorer la qualité des prestations.
Dans une déclaration à la MAP, elle a déploré le retard au niveau législatif malgré les évolutions et la dynamique que connaît ce métier, ouvrant la voie à la prolifération du secteur informel et partant la mise en difficulté des professionnels structurés.
Le président du Syndicat professionnel national des opticiens du Maroc, Hicham Chergui, s'est arrêté de son côté sur les lacunes de la loi 45.13 relative à l’exercice des professions de rééducation, de réadaptation et de réhabilitation fonctionnelle, appelant les professionnels à s’organiser pour mieux défendre leurs acquis et protéger le métier.
Déplorant que le ministère de la Santé n’a pas associé les professionnels du secteur à l’élaboration de ce nouveau texte, il a souligné que le syndicat plaide notamment pour l'adoption d'une approche participative et l'alourdissement des sanctions contre les contrevenants.
Organisées à l’initiative de la section Nador-Driouch du Syndicat professionnel national des opticiens du Maroc, ces premières journées scientifiques d’optique et d’optométrie s’assignent comme objectif principal d’ouvrir le débat autour des grands défis de la profession sur les différents plans notamment scientifique et réglementaire.

 

Mardi 21 Février 2017

Lu 1229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.