Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle défaite du KACM




Le public réclame le départ du comité Marbouh

Troisième défaite d’affilée pour le KACM qui s’est incliné, au Grand stade de Marrakech, face à l’ASFAR (1-2), Lors d’un match comptant pour la 19e journée du championnat national de football Botola Maroc Telecom. Un match très disputé entre deux équipes qui se cherchent encore, alors que le championnat aborde sa dernière ligne droite,  et qui ont besoin d’un maximum de points pour éviter les calculs de  fin de saison.
Pour ce qui est de la partie, elle fut dominée dans sa première mi-temps par les coéquipiers de Berrahma qui sont parvenus à ouvrir le score à la 14e minute suite à un tir croisé de Mohamed Kamal, et qui auraient pu marquer davantage s’ils avaient concrétisé les occasions qu’ils se sont créées.
En seconde période, il n’a fallu que quatre minutes aux locaux pour revenir au score suite à un penalty signé El Fakih. La domination marrakchie a été de courte durée puisque le Malien Toungara a marqué le second but à la 74e minute, offrant à Aziz Amri et ses protégés trois points leur permettant de gagner quelques places au classement.
Après cette défaite, le compteur points du KACM stagne à 18, alors que l’ASFAR se hisse à la 6e place avec 25 unités. 
Lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre, l’entraîneur de l’AS FAR, Aziz Amri, a déclaré que le match était plaisant entre deux équipes en manque de points pour assurer le plus tôt possible leur maintien, affirmant que malgré la victoire, son groupe n’a pas encore atteint son vrai niveau et qu’ils vont continuer à travailler pour s’améliorer davantage. Amri a ajouté que le match retard contre le FUS qui se jouera mercredi prochain ne sera pas facile du fait que c’est un derby et que le FUS semble avoir retrouvé ses marques. 
De son côté, Youssef Mariana, l’entraîneur adjoint du KACM a affirmé que chaque équipe a dominé une mi-temps, que le premier but a donné plus de confiance aux visiteurs qui ont su gérer la première période, que la deuxième était à l’avantage des siens soulignant que l’équipe perd ses matchs sur de petits détails. Mariana a également évoqué l’absence du public, déclarant qu’il ignore les vraies raisons du boycott qui a affecté énormément l’équipe.
 

Khalil Benmouya
Lundi 27 Février 2017

Lu 435 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19