Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Procès

Le procès du Français Mehdi Nemmouche, accusé d'avoir assassiné quatre personnes au Musée juif de Bruxelles en mai 2014, s'est ouvert jeudi vers 9h30 (8H30 GMT) en sa présence devant la Cour d'assises de la capitale belge.
Jugé pour "assassinat terroriste" avec un complice présumé, Nacer Bendrer, également Français, il encourt la réclusion à perpétuité.
Mehdi Nemmouche, âgé de 33 ans, est arrivé dans le box des accusés vêtu d'un pull orange et entouré de deux policiers cagoulés. Il a ensuite décliné son identité à la demande de la présidente.
Ce procès sous haute surveillance policière, au cours duquel plus d'une centaine de témoins seront entendus, doit durer jusqu'à fin février. Les deux premiers jours d'audience, jeudi et vendredi, sont consacrés à la lecture de l'acte d'accusation, un document de près de 200 pages. Les premières auditions de Mehdi Nemmouche et de son complice devraient s'étaler sur trois jours, à partir de mardi prochain.

Migrants

Les responsables du gouvernement populiste italien sont parvenus dans la nuit à un compromis pour accueillir une dizaine des migrants débarqués mercredi à Malte après un accord de répartition au sein de huit pays européens.
"Il y a convergence au sein du gouvernement sur une ligne rigoureuse: ports fermés, lutte contre les passeurs et les ONG. Et j'ajoute que toute nouvelle arrivée ne devra pas coûter un centime aux citoyens italiens", a assuré jeudi matin le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, tout en insistant: "l'immigration, c'est le ministre de l'Intérieur qui la gère".
Dans la nuit, la réunion a duré une heure et demi entre le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, et ses deux vice-Premiers ministres, M. Salvini, patron de la Ligue (extrême droite), et Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème).s.
Furieux, M. Salvini a obtenu un compromis: l'Italie recevra une dizaine de migrants, qui seront pris en charge par l'Eglise vaudoise, déjà engagée dans les "couloirs humanitaires" ayant permis de faire venir par avion des centaines de réfugiés en Italie.

Vendredi 11 Janvier 2019

Lu 165 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com