Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise en perspective des liens entre les Sultans alaouites et les tribus sahraouies


MAP
Lundi 19 Août 2013

Mise en perspective des liens entre les Sultans alaouites et les tribus sahraouies
Les liens séculaires entre les Sultans alaouites et les tribus sahraouies ont été mis en exergue, samedi, par les participants à la première rencontre nationale Alansar, organisée du 16 au 18 août à la Zaouia Ouled Tidrarine Alansar, dans la commune Ouled Lemrabet (à 70 km d’Essaouira).
Lors d’une cérémonie tenue en présence, notamment, du gouverneur de la province d’Essaouira, ainsi que des élus et d’acteurs associatifs, les intervenants ont souligné la pertinence de la proposition marocaine d’autonomie au Sahara comme solution unique au conflit artificiel autour du Sahara marocain, appelant l’Algérie à cesser son ingérence dans ce dossier.
 Initiée sous le thème «La communication et le développement au service de l’intégrité territoriale», par l’Association Ouled Tidrarine Alansar pour le développement, la culture et la préservation du patrimoine, cette rencontre culturelle, artistique et sportive a été une occasion pour les représentants de la tribu des Ouled Tidrarine Alansar, qui puise ses racines dans le Sahara marocain, de réaffirmer les liens indéfectibles liant les Rois de la dynastie alaouite et cette tribu, lesquels liens sont établis par des Dahirs et correspondances soigneusement préservés dans les archives.
 Ils ont, à ce propos, souligné la valeur symbolique de cette tribu qui, à travers sa présence dans différentes régions du Maroc, témoigne des liens historiques solides qui existent entre le Royaume et son Sahara, ajoutant que cette tribu a été, à travers son histoire, en première ligne pour défendre la cause nationale.
 Par ailleurs, les intervenants ont salué les différentes initiatives entreprises en faveur du patrimoine hassani, mettant en avant la place accordée par la Constitution à cette composante essentielle de l’identité marocaine.
Cette rencontre, à l’origine un moussem qui a été structuré et réorganisé, a connu la participation de plusieurs délégations venues de différentes régions du Maroc, dont les provinces du Sud, ainsi que de certains pays arabes et musulmans.
Selon ses organisateurs, cette rencontre a pour objectifs, entre autres, de mettre en valeur les liens entre la population des provinces du Sud et les autres régions du Maroc, établir des canaux de communication entre les membres de la tribu Ouled Tidrarine Alansar et contribuer à la préservation de l’identité culturelle et historique du Royaume, y compris le patrimoine des régions sahariennes.


Lu 906 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS