Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Messi, Ronaldo, Benzema: Le Mondial de la dernière chance


Libé
Vendredi 20 Mai 2022

Messi, Ronaldo, Benzema: Le Mondial de la dernière chance
Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Karim Benzema... A trente ans passés, ils ont tout gagné en club, mais il leur manque une Coupe du monde. Au Qatar, ce sera sans doute leur dernière opportunité.

 Si les géants du jeu Ronaldo et Messi, douze Ballons d'Or et neuf Ligues des champions à eux deux, n'ont laissé que des miettes à leurs concurrents depuis plus de quinze ans, les deux ogres attendent toujours de remporter le plus beau des trophées.

 Finaliste en 2014 contre l'Allemagne (1-0 a.p.), la "Pulga" (35 ans le 24 juin) possède des atouts pour y croire, dans la foulée de la Copa América remportée l'été dernier avec l'Argentine.

 Ce sacre, le premier depuis 1993 pour l'Albiceleste, a dissipé les doutes sur le leadership de Messi, dont l'histoire en sélection est parsemée de rendez-vous manqués.

 Moyen (6 buts et 13 passes décisives en Ligue 1) pour sa première année au Paris SG, l'attaquant a le temps pour retrouver son niveau du FC Barcelone. "Après une saison d'adaptation, nous allons voir le meilleur Leo", a promis son coéquipier Ander Herrera.

 Le Mondial qatarien pourrait être son dernier. Après la compétition, "je vais devoir faire le point sur beaucoup de choses. Qu'il se passe bien ou mal. Espérons que ce soit de la meilleure des manières", a-t-il déclaré en mars.

Ne parlez pas de retraite à Cristiano Ronaldo: "On me pose la même question. Le seul qui va décider, c'est moi, et personne d'autre", a répondu le Portugais (37 ans) en mars.

 "CR7" vient d'achever une nouvelle saison de haut vol sur le plan individuel, avec 18 buts en Premier League. Mais Manchester United a déçu. Il a promis en 2022/2023 d'accompagner le rebond des "Red Devils", sous les ordres de leur nouvel entraîneur, Erik ten Hag.

 L'attaquant devra aussi être efficace dès la phase de groupes du Mondial, où l'attendent des confrontations face à d'autres trentenaires vedettes: la Corée du Sud de Son Heung-min (30 ans le 8 juillet) et l'Uruguay de Luis Suarez (35 ans).

 L'ancienne gloire du FC Barcelone a fait ses adieux en mai à l'Atlético Madrid. Après un exercice à onze buts en Liga, il cherche un club.

Son nom devrait souvent revenir cet été dans un mercato des attaquants qui s'annonce bouillant, avec des têtes d'affiche comme Kylian Mbappé et Robert Lewandowski. Le Polonais (34 ans le 21 août) veut quitter le Bayern Munich après huit années riches en trophées.

 La Pologne espère surtout que sa superstar ne perdra pas le chemin du but, pour enfin se qualifier pour les 8es de finale, après trois éliminations consécutives dès la première phase.
 Quant à Luka Modric (36 ans), pour son dernier tour de piste, il semble difficile qu'il fasse aussi bien que la finale de 2018 malgré sa forme impressionnante avec le Real Madrid, la Croatie offrant moins de garanties collectives.

Le Français Karim Benzema (35 ans le 19 décembre), l'Allemand Manuel Neuer (36 ans) ou le Belge Kevin De Bruyne (31 ans le 28 juin) ont eux plus de chances de gagner le Mondial, au sein de sélections plus fortes.

 Les quatre superstars ont encore enchaîné cette saison. "Il n'y a pas d'âge limite pour moi. Je ne dis pas que c'est terminé à 40 ans", a déclaré le gardien du Bayern.

Benzema (44 buts) boucle un exercice exceptionnel avec le Real Madrid qui fait de lui le grand favori pour le prochain Ballon d'Or. L'attaquant a une revanche à prendre avec les Bleus, après sa mise à l'écart de six ans en raison de ses démêlés judiciaires.

"La Coupe du monde, c'est le trophée ultime. Tu es obligé de mettre la France dans les favoris", a déclaré, à TF1 en janvier, l'ancien Lyonnais, qui dispute le 28 mai la finale de la Ligue des champions contre Liverpool.

Eliminé par le Real en demi-finales, De Bruyne est en position idéale pour remporter la Premier League dimanche avec Manchester City. Avec 15 buts, il a encore été l'une des pièces maîtresses de l'équipe de Pep Guardiola.

 Mais le Flamand n'a toujours pas réussi à emmener la Belgique et sa génération dorée (Thibaut Courtois, Eden Hazard...) vers un titre. A six mois du coup d'envoi de la compétition, il est encore temps de rêver.


Lu 888 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS