Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Malgré ses velléités, la métropole a toujours mal à son transport

La commune de Casablanca organise un séminaire international sur la mobilité durable




Casablanca, dont la situation de ses transports publics n’est, hélas, guère des plus reluisantes à l’exception du seul projet dont elle peut s’enorgueillir, à savoir son tram, projette son devenir en misant sur l’innovation, et ce à des fins de désengorgement de sa circulation devenue par la force des choses pour le commun des Bidaouis, infernale à pratiquer.
  C’est un peu dans cette perspective que la commune de Casablanca organisera très prochainement (le mercredi 31 janvier 2018), en collaboration avec la division Moyen-Orient et Afrique du Nord de l'Union internationale des transports publics (UITP-MENA), un séminaire international sur la mobilité durable sous le thème « Promouvoir les transports publics à travers des politiques et des innovations efficaces ».
L’évènement s’inscrit dans le cadre de la démarche environnementale et a pour vocation d’exposer les mesures visant à réformer le secteur du transport, les tendances récentes en matière de gestion globale des déplacements urbains ainsi que les technologies et solutions innovantes en faveur d’une mobilité durable et environnementale.
Casablanca a été tout naturellement désignée pour accueillir cet évènement au regard d’une refonte radicale de son infrastructure de mobilité, entamée depuis quelques années déjà. Son réseau global de transport en site propre comportera dans un futur proche (à l’horizon 2022) 76 km de lignes de tramway et 22 km de lignes de bus à haut niveau de service (BHNS).
Les lignes du tramway qui formeront en 2022 tout le réseau se composent de la T1, (Sidi Moumen à Aïn Diab et aux facultés, opérationnelle depuis décembre 2012), de la T2 (Aïn Diab à Sidi Bernoussi (15 km), travaux en cours depuis mai 2015, en même temps que l’extension de la T1, la ligne passera par Bd Anoual, 2 Mars, El Fida, la Grande ceinture, Ali Yata, Route de Rabat pour une mise en service fin 2018 de la T3, (Sidi Moumen à la mosquée Hassan II (14 km) en passant par Ouled Ziane, Lalla Yacout, rue Khouribgua pour une mise en service en 2022 et de la T4 (Bd Mohammed VI et la gare Casa Port (18km) en passant par Rue Mohamed Smiha, prévue pour 2021).
Les deux lignes de BHNS, quant à elles, sont programmées pour être opérationnelles en 2020. Elles relieront pour ce qui est de la L5 Lissasfa à la T4 en passant par Bd Alqods, tandis que la L6 reliera la ville d'Errahma à la T1. A noter que ces bus qui viendront s’ajouter au décor du secteur du transport de la métropole bénéficieront du même niveau de service que le tram avec des priorités aux carrefours, un couloir dédié, des stations comme celles du tramway sauf qu’à la différence de ce dernier, ils ne seront évidemment pas sur rail.
Si cet état de fait s’inscrit dans le prolongement et la faisabilité d’un projet ficelé et, même si dit avec réticence, est voué à une certaine réussite, elles sont d’autres réalisations qui dans l’intention et le papier flirtent avec une aptitude à tenir compte de la réalité casablancaise, et que l’on appréciera avec justesse dès lors qu’elles seront mises en place. Le système de régulation de la circulation timidement adopté au cours de l’année passée au centre-ville sans que l’on y voie un réel succès, et là l’incivilité routière y est pour quelque chose, est appelé à être revu et corrigé. Que dire encore de la vidéo-protection promise pour une sécurité que l’on ne ressent toujours pas dans l’espace public ou de la construction de pistes cyclables, utopie ou réalité ? Non, Casablanca a bien encore du chemin en son chemin.

Arrêt partiel d’exploitation au niveau du terminus facultés de la ligne du tramway de Casablanca du 20 au 28 janvier 2018

Pour permettre la réalisation des travaux spéciaux, les stations Zénith, Casa-Sud et Facultés terminus, se trouvant sur la branche facultés, ne seront pas desservies du samedi 20 au dimanche 28 janvier 2018 inclus.
Le Terminus de la branche facultés sera provisoirement déplacé à la station Technopark durant toute cette période. Le trafic reprendra d’une manière normale à partir du 29 janvier 2018.

M.J.K
Vendredi 19 Janvier 2018

Lu 948 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés