Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lothar Matthäus : Je ne vois pas un concept clair au Paris SG




L'ancienne gloire du football allemand Lothar Matthäus, désormais consultant respecté dans le football allemand, "ne voit pas un concept clair" dans la politique du Paris SG, et estime que "l'on attendait plus de Thomas Tuchel" pour sa première saison.
Certes, affirme-t-il dans un entretien avec l'AFP en marge de la Super coupe d'Allemagne, le PSG figure parmi les quelques équipes capables de gagner la Ligue des champions.
Mais, poursuit-il cependant, "je ne comprends pas quelle direction ils veulent prendre, je téléphone souvent à mon ami Nasser (Al-Khelaïfi, patron du PSG) mais je ne vois pas un concept clair".
"Quels joueurs restent, quels joueurs partent? Ça change trop sur plusieurs postes, et quand on change trop, on ne parvient pas à la stabilité, et le plus important est, à mon avis, de pouvoir travailler dans la stabilité sur le long terme pour obtenir de grands succès".
Interrogé sur l'entraîneur allemand du club parisien Thomas Tuchel, Matthäus s'en tient aux faits: "Tuchel, on lui a tressé des lauriers, mais en fin de compte il n'a gagné qu'un seul titre, le titre qu'on est obligé de gagner avec cette équipe (la Ligue 1, ndlr), il a perdu les coupes, il a été éliminé en Ligue des champions par Manchester United après une victoire à l'extérieur (2-0, 1-3). Si on fait le bilan, et avec tout le respect que je dois à Thomas Tuchel, je crois qu'on attendait plus de lui".

Guardiola ne veut pas tout miser sur la C1

Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City, champion d'Angleterre, a affirmé qu'il était "heureux" avec la Premier League et qu'il ne parierait pas "tout ce qu'il a en poche" pour ce qui est de gagner la Ligue des champions, samedi avant d'affronter Liverpool, vainqueur de la C1, en Community Shield, traditionnel lever de rideau du foot anglais.
"La Ligue des champions est une compétition importante et difficile à gagner. Mais c'est seulement sept matches (à élimination directe). Et je ne vais pas aller au casino et parier tout ce que j'ai en poche sur sept matches. Non, je ne veux pas le faire", a affirmé Guardiola, auteur d'un triplé national avec Manchester City la saison dernière.
"Je veux être heureux pendant 11 mois et la Premier League me rend heureux. A chacune de nos victoires, je suis heureux et je peux aller au restaurant en me sentant bien. Alors, pourquoi voulez-vous que j'attende le mois de février pour sept matches et tout mettre dessus? De mon point de vue, c'est trop risqué", a ajouté Guardiola dont l'équipe avait été éliminée en C1 par Liverpool et Tottenham lors des deux dernières saisons.
"Pour conserver la santé et la concentration de l'équipe, la chose la plus importante est la Premier League. C'est un concours qui se dispute tous les week-ends alors qu'en Ligue des champions beaucoup de choses peuvent se produire sur un ou deux matches", a encore dit le technicien catalan.
"Si je pouvais avoir une seule chose cette saison, juste maintenant, alors ce serait assurément le titre" de champion d'Angleterre, a conclu Guardiola.

Libé
Lundi 5 Août 2019

Lu 804 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19