Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue des champions: Le Bayern atomise La Lazio et Chelsea s’offre l'Atlético





La puissance collective du Bayern Munich a écrasé la Lazio à Rome (4-1) et le génie d'Olivier Giroud a permis à Chelsea d'abattre l'Atlético Madrid (1-0), d'un magnifique retourné, mardi en 8e de finale aller de Ligue des champions. Privé de plusieurs titulaires (Benjamin Pavard, Serge Gnabry, Thomas Müller...), le Bayern a décidément les poches profondes. L'ancien Robert Lewandowski (9e) comme le tout nouveau Jamal Musiala (24e), à peine 17 ans, ont marqué chacun un but. "Lewa" monte seul sur le podium des meilleurs buteurs de la compétition. Avec ce 72e but, il dépasse Raul (71). Mais Cristiano Ronaldo (135) et Lionel Messi (119) sont trop loin. La Lazio, qui n'avait pas atteint ce niveau depuis 20 ans, a fêté ça en offrant des cadeaux comme à Noël... Une malheureuse passe de Mateo Musacchio a permis au buteur polonais d'ouvrir le score, puis Patric s'est entravé tout seul et a offert un ballon de contre à Kingsley Coman qui a servi Leroy Sané (42). Enfin Francesco Acerbi a marqué contre son camp (47e), hypnotisé par le numéro de prestidigitation de Sané. Joaquin Correa (49e) a sauvé l'honneur pour la Lazio. Et dire que le Bayern n'était pas en grande forme avec un point pris sur six possibles en Bundesliga... Mais l'Olimpico réussit au Bayern, qui avait déjà passé un 7-1 à l'AS Rome de Rudi Garcia, en phase de poules en 2015 (Lewandowski avait déjà marqué). Le tenant peut déjà penser aux quarts de finale. Pendant que le Bayern assommait la Lazio, l'Atlético et Chelsea endormaient les téléspectateurs à Bucarest, où le match a été délocalisé. La défense de Diego Simeone verrouillait le match, Olivier Giroud, titulaire, était garrotté par la charnière Stefan Savic-Felipe. Mais le buteur des Bleus a sorti un geste génial une des rares fois où il a échappé à l'oeil des matons, un retourné de toute beauté. L'arbitre allemand Felix Brych et ses assistants ont d'abord refusé le but pour hors-jeu, privant ce match de sa seule étincelle. Mais une longue séquence de VAR a permis de vérifier que c'est bien le défenseur madrilène Mario Hermoso qui touche le ballon, et l'envoie en chandelle pour le smash de Giroud. Le Chelsea de l'ex-Parisien Thomas Tuchel a mérité sa victoire, pour avoir essayé de jouer, notamment en seconde période. Déjà surpris ce week-end à domicile par le modeste Levante (2-0), le leader de la Liga a vécu une mauvaise semaine. Les Blues sont bien placés pour prendre leur revanche de la demi-finale de C1 2014, où l'Atlético les avait éliminés (0-0/3-1). Matches retours le 17 mars.

​L'UEFA ouvre une enquête après les insultes contre Ibrahimovic

 L'UEFA a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête disciplinaire après les incidents du 32e de finale aller de Ligue Europa à Belgrade entre l’Etoile Rouge et l'AC Milan, au cours duquel Zlatan Ibrahimovic, d'origine bosnienne, avait été insulté. L'attaquant international suédois, assis dans les tribunes, a été insulté par un homme. Sur des images de la chaîne N1 on entend la voix d'un homme lui lancer à plusieurs reprises: "Balija (nom péjoratif donné aux Musulmans de Bosnie par les nationalistes serbes, ndlr) puant!" L'Etoile Rouge de Belgrade a condamné "le plus vigoureusement les insultes adressées à Zlatan Ibrahimovic" dans un communiqué. La rencontre était en principe disputée à huis clos en raison des mesures en vigueur contre l'épidémie du coronavirus. Toutefois, les loges du stade, situées tout en haut de la tribune ouest, soit quelques centaines de sièges, étaient pleines de monde. Ces places ne sont pas mises en vente et sont d'habitude réservées aux invités du club et à la presse

Libé
Jeudi 25 Février 2021

Lu 66 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >