Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue 1 : Marseille boit la tasse, Monaco sort de la zone rouge




La descente aux enfers se poursuit pour Marseille, défait par le promu rémois (2-1) samedi lors de la 23e journée. Les portes du purgatoire s'entrouvrent en revanche pour Monaco, enfin sorti de la zone rouge après son premier succès à domicile en L1.
Les statistiques sont cruelles pour Marseille: l'équipe de Rudi Garcia compte désormais en championnat autant de défaites que de succès (neuf). L'arrivée de son nouveau N.9 Mario Balotelli, titularisé pour la première fois depuis son arrivée cet hiver en provenance de Nice, n'a pas suffi. En face, Reims n'avait pas de star mais du coeur, et deux héros: Tristan Dingomé (22e) d'abord, puis Hyunjun Suk (68e), buteur moins de vingt secondes après son entrée en jeu!
La dégringolade de l'OM se poursuit au classement, avec une 10e place bien loin des ambitions initiales du dernier finaliste de la Ligue Europa. Marseille a poussé en fin de match, prenant d'assaut la défense rémoise après la réduction du score de Clinton Njie (86e). Mais sans succès. Et les supporters marseillais -- ça devient une habitude -- ont ressorti leurs banderoles "dirigeants dehors" dans le parcage visiteurs.
Leonardo Jardim a réussi son retour à Louis-II ! Rappelé sur le banc de Monaco fin janvier, l'entraîneur portugais a fêté son come-back en principauté avec une victoire, la toute première de l'ASM à domicile cette saison en L1.
Face à Toulouse (2-1), le Russe Aleksandr Golovin (16e) a rapidement trouvé la faille sur un contre éclair mené avec Gelson Martins, l'attaquant portugais prêté cet hiver par l'Atlético Madrid, déjà auteur de sa troisième passe décisive en deux matches. Mais le Rocher monégasque s'est effrité dans la foulée sur corner, avec une tête victorieuse de Christopher Jullien (20e).
Heureusement pour Jardim, Martins était encore là pour faire la différence, à l'heure de jeu. Le vivace international portugais s'est arraché côté gauche avant d'adresser un centre en retrait qu'a pu reprendre Cesc Fabregas (62e), en force. C'est le premier but en France du milieu espagnol, recruté au mercato à Chelsea... par Thierry Henry, l'ancien coach de Monaco.
Le richissime club de la principauté, qui s'est renforcé tous azimuts cet hiver, remonte à la 18e place (barragiste), avec le même nombre de points que Caen (17e) qui recevra Nantes le 13 février en match en retard.
Battu à Paris (1-4) le week-end dernier, à l'issue d'une seconde période mal maîtrisée, Rennes s'est rattrapé à domicile en s'imposant contre Amiens (1-0) dans les dernières minutes du match. La lumière n'est pas venue d'Hatem Ben Arfa, qui fêtait son 200e match en Ligue 1, mais de Mehdi Zeffane (83e), auteur d'une subtile déviation au premier poteau après un beau travail de Mbaye Niang côté gauche.
Avant de recevoir Saint-Etienne, le week-end prochain, les Bretons se hissent à la neuvième place. A l'inverse, Amiens qui enchaîne un cinquième revers consécutif, toutes compétitions confondues, recule à la 19e et avant-dernière place.

Lundi 4 Février 2019

Lu 65 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées