Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Libre opinion : Yahia Jabrane a craché en direction de l’arbitre

La FRMF crache sur ses propres règlements




Libre opinion : Yahia Jabrane a craché en direction de l’arbitre
L'absurde dans toute sa splendeur ! Voici ce que l'on peut dire de la dernière et loufoque décision prise par la commission de discipline de la FRMF concernant le cas du joueur Yahia Jabrane. Alors que toute la planète football, via les caméras de la TV, a vu et revu à satiété le comportement indigne du joueur wydadi qui a gratifié l'arbitre Daki Reddad d’un crachat visible à l’œil nu, mais les honorables membres de cette instance disciplinaire semblent ne pas être encore sûrs de la signification du geste de l'ex-joueur du Hassania d'Agadir. Ces messieurs ont décidé d'attendre le 21 novembre, deux jours avant le derby Wydad/Raja, pour convoquer l'arbitre et le joueur concernés afin de connaître leur version des faits. Plus ridicule tu meurs, dirait un de mes anciens professeurs! Car même si on devait leur accorder le droit d'auditionner les deux intéressés, comment expliquer le fait de retarder cela près de 15 jours et plus exactement jusqu'à la veille du derby ? Le moins que l'on puisse dire, c’est qu'il y a anguille sous roche et que dans cette institution chargée de diriger notre football, l'on applique la loi de "deux poids, deux mesures". Même si Jabrane se trouve avec l'équipe nationale, il devait être convoqué le plus tôt possible ou se référer uniquement aux images de la télévision.
Je me rappelle que pour des affaires de discipline concernant des joueurs du Raja, des sanctions avaient été prises contre eux très tôt, le lendemain pour ne pas dire avant même la fin du match.
Allons donc, ne prenez pas les gens pour des moutons de Panurge! Soyez responsables, courageux et justes car il y va de la renommée de notre football. Tant que ces inepties demeureront, notre championnat ne produira que des déchets et, par conséquent, notre équipe nationale et notre football ne récolteront que ce que vous avez semé.
Patrice Carteron, il y a une semaine, et avant lui, Garrido avaient sonné l'alarme ! Mais, il semble qu'ils ont prêché dans le désert.
La comédie se poursuit encore et toujours ! Allez, je vais relire la Cantatrice Chauve d'Eugène Ionesco pour me plonger davantage dans l'absurde!

Par Mustapha Abou Ibadallaah
Vendredi 15 Novembre 2019

Lu 1003 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com