Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les missions des banques participatives exposées à Casablanca en perspective du SIFEP




Un groupe d'experts a exposé récemment à Casablanca, les missions des banques participatives lors d’une rencontre en perspective de l’organisation de la première édition du Salon international de la finance éthique et participative (SIFEP 2017) qui aura lieu du 26 au 28 janvier prochain dans la capitale économique.
Les intervenants ont relevé que plusieurs établissements bancaires ont misé sur la création d'antennes axées sur la finance participative pour répondre aux attentes de la clientèle, rapporte la MAP, précisant que la création d’un volet dédié à la finance participative et éthique s’inscrit dans le cadre du renforcement du marché financier de Casablanca.
Le Salon international de la finance éthique et participative a pour objectif de faire connaître le rôle de la finance islamique ou participative, qui dispose désormais d’un cadre législatif et réglementaire solide à même de lui permettre un développement soutenu, ont-ils noté.
Ayant pour objectif premier de vulgariser et de promouvoir la finance participative au Maroc, le SIFEP 2017 entend être le lieu de rencontre d’acteurs nationaux et internationaux de la finance éthique en général et de la finance participative en particulier.
Ce Salon organisé par Urbacom sous le thème "Une contribution à la croissance et à l’inclusion économique au Maroc", est initié sous l'égide du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres en partenariat avec le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville.
En marge du Salon international de la finance éthique et participative, se tiendra le Forum du SIFEP. Etalé sur deux jours, ce Forum sera placé sous le thème "Genèse du modèle marocain de la finance islamique".
Il regroupera différents experts nationaux et étrangers en finance islamique qui viendront débattre et proposer des solutions quant aux problèmes liés à la mise en place de l’industrie de la finance islamique au Maroc.

Mardi 1 Novembre 2016

Lu 1269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.