Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les levées brutes du Trésor dépassent les 68 MMDH à fin juillet




Les levées brutes du Trésor dépassent les 68 MMDH à fin juillet
Les levées brutes du Trésor se sont accrues, en glissement annuel, de 5,7% à 68,4 milliards de dirhams (MMDH) au terme des sept premiers mois de 2019, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des Finances.
Cette hausse a concerné le volume souscrit des maturités longues qui est passé de 9 à 38,7 MMDH, prédominant les levées à hauteur de 56,6% après 13,9% l'année précédente, précise la DEPF dans sa note de conjoncture d'août.
En revanche, relève la même source, le volume levé en maturités courtes et moyennes a reculé respectivement de 48,4% et 46,4% pour se situer à 4,4 MMDH et 25,3 MMDH pour représenter 6,4% et 37% des levées.
La note fait aussi ressortir que compte tenu de la hausse, en glissement annuel, des remboursements du Trésor de 25,7% à 54,8 MMDH à fin juillet 2019, les levées nettes du Trésor ont atteint 13,6 MMDH, en repli de 35,7% par rapport à la même période un an auparavant, rapporte la MAP.
Par ailleurs, le volume des soumissions a atteint 229,6 MMDH au terme des sept premiers mois de 2019, en hausse de 8,1% par rapport à fin juillet 2018, indique la DEPF, notant que cette évolution incorpore le raffermissement du volume soumissionné des maturités longues (82 MMDH).
En revanche, le volume soumissionné des maturités moyennes et courtes a reculé respectivement de 15,3% et 22,5% pour se situer à 111,3 MMDH et 36,3 MMDH, représentant 48,5% et 15,8% du volume des soumissions.
Pour ce qui est de l'encours des bons du Trésor émis par adjudication, il s'est établi à 559,8 MMDH à fin juillet, enregistrant une hausse de 2,5% par rapport à fin décembre 2018. La structure de cet encours a été marquée par le renforcement de la part des maturités longues, prédominant l’encours à hauteur de 62,1%, alors que la part des maturités moyennes s'est repliée à 35,7%. De même, la part des maturités courtes, qui demeure faible, a reculé à 2,3%.

Vendredi 30 Août 2019

Lu 1447 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >