Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les exportations des produits artisanaux montrent des signes de reprise

Le secteur affiche une croissance de 12% au premier trimestre 2021



Les exportations des produits d’artisanat reprennent du poil de la bête. Selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, elles ont montré des signes de reprise durant le premier trimestre 2021.

En effet, après une année marquée par les répercussions sévères de la pandémie de Covid-19, les exportations des produits artisanaux ont affiché les prémices d’une reprise, a indiqué le ministère.

L’analyse des statistiques relatives à l’évolution des exportations du secteur laisse apparaître un taux d’accroissement à deux chiffres de 12% par rapport à la même période de 2020 (période avant Covid), a-t-il souligné dans un communiqué publié lundi 10 mai.

D’après les données disponibles, la plupart des produits d’artisanat ont enregistré de très bonnes évolutions au cours du premier trimestre 2021, a relevé le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale.

Avec un chiffre d’affaires à l’export multiplié par quatre par rapport à la même période de 2020, les produits de la famille dinanderie ont connu une très forte demande à l’étranger. Ils se classent ainsi en tête des produits artisanaux les plus vendus à l’étranger.

A en croire le ministère, « cette forte progression a touché aussi le fer forgé et les couvertures qui ont marqué des évolutions respectives de 82% et 81%, suivis de la maroquinerie (53%) et de la vannerie (47%) ».

Sur la base de ces mêmes données, le ministère a également relevé une excellente prouesse des produits classés dans la catégorie « Divers » dont les exportations ont redoublé, comparées à la même période de l’année passée. Il est à souligner qu’« en termes de contributions au chiffre d’affaires à l’export, et en dehors de la poterie et pierre habituellement classée en tête avec une part de 26%, les familles «Divers», vannerie et couvertures ont marqué des gains en termes de parts, avec des contributions respectives de 20%, 11% et 10% », a fait savoir le ministère.

Poursuivant son analyse, le ministère a en outre noté une très forte progression des exportations des produits artisanaux marocains vers l’Australie qui ont connu une évolution trois fois supérieure à la même période de 2020. Tout comme celles à destination de la Belgique qui ont, de leur côté, affiché une progression deux fois plus importante par rapport à la même période de 2020.

Le ministère a, par ailleurs, noté le bon comportement du continent européen (35%), soulignant que la plupart des pays de l’Europe ont connu une évolution positive durant les trois premiers mois de l’année.A l’instar de la France qui arrive en tête de liste (66%), suivie de l’Espagne (42%), de l’Allemagne (35%), et dans une moindre mesure de la Hollande (18%) et de l’Italie (10%) ».

Au cours de la même période, l’évolution des exportations vers le Japon et le Canada a été marquée par une progression respective de 65% et 49% par rapport au premier trimestre de l’année écoulée. Bien qu’elles aient accusé une régression de 13%, « les exportations vers les USA continuent d’occuper le deuxième rang en termes de parts au chiffre d’affaires total à l’export (25%), et ce après l’Europe (46%) », a fait remarquer le ministère indiquant que les pays arabes viennent en troisième position avec une part de 18%. Soulignons qu’en termes de parts dans le chiffre d’affaires à l’export, il ressort que « les principaux pôles exportateurs des produits artisanaux marocains restent Casablanca et Marrakech, avec la moitié des exportations passant par Casablanca (50%) et 34% par la ville ocre ».

Selon les statistiques, les villes de Fès et de Tanger ont réalisé, pour leur part des contributions respectives de 7% et 5% au cours de cette période, a souligné le ministère dans ce communiqué. Il sied de noter qu’en termes d’évolution, comme l’a relevé la même source, «ce sont les villes à petite contribution dans le CA global à l’export qui se sont distinguées au cours du premier trimestre 2021».

Il ressort ainsi que «les exportations d’artisanat passant par la ville d’Essaouira ont enregistré un chiffre d’affaires 11 fois plus important, suivie d’Agadir et de Kénitra avec des chiffres d’affaires à l’export 7 fois et 5 fois supérieurs à ceux enregistrés au cours de la même période de 2020», a noté le ministère.

Bien qu’elles aient réalisé de moindres performances, les villes de Marrakech, Rabat et Casablanca ont enregistré des taux d’évolution respectifs de 67%, 29% et 28%.

Alain Bouithy

Libé
Mercredi 12 Mai 2021

Lu 812 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS