Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les cinq points chauds du mercato en Europe




Lifting au Real Madrid, nouvelles règles en Premier League, le PSG et le fair-play financier, la folie autour des champions du monde français et Malcom qui file au Barça: voici les cinq points chauds du marché des transferts en Europe.
1-Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo partis, le triple tenant de la Ligue des champions est confronté à une page blanche et se doit de frapper fort. Le cas de l'entraîneur a été rapidement réglé avec la nomination sur fond de psychodrame avec la Roja de l'ex-sélectionneur espagnol Julen Lopetegui. Mais le Real cherche toujours sa nouvelle star pour remplacer CR7. Neymar restant au PSG, la piste Eden Hazard est sur toutes les lèvres d'autant que le Belge a ouvert la porte à un départ de Chelsea en avouant le 14 juillet qu'il était "temps de découvrir quelque chose de différent", glissant malicieusement aux journalistes: "Vous connaissez ma destination préférée". Pour l'instant avec le défenseur international espagnol Alvaro Odriozola (Real Sociedad) et le jeune attaquant brésilien de 18 ans Vinicius Junior (Flamengo), les socios n'ont pas encore eu de quoi s'enthousiasmer.
2-Pour la première fois, le marché sera clos en Angleterre juste avant la 1re journée de la Premier League (11 août). Une situation qui oblige les clubs à travailler vite, surtout que la Coupe du monde a gelé le marché jusqu'à mi-juillet. Les grosses écuries ont anticipé leurs recrutements. Liverpool a été très actif (les Brésiliens Fabinho et Alisson, Naby Keita, Shaqiri pour plus de 180 millions d'euros au total), le champion Manchester City a fait venir l'Algérien Ryad Mahrez (Leicester) alors que les rivaux de United ont acheté Fred, le milieu brésilien du Shakhtar Donetsk. En attendant le dénouement du feuilleton Hazard, Chelsea a gardé l'accent italien avec son nouvel entraîneur Maurizio Sarri (Naples), qui a suppléé son compatriote Antonio Conte, et le milieu Jorginho. Mais que feront les Blues - non qualifiés pour la Ligue des champions - en cas de départ de Hazard, et de leur gardien belge Thibaut Courtois ?
3-Blanchi une première fois par l'instance de contrôle des clubs de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le champion de France a eu la désagréable surprise de voir son dossier repris en main par la chambre de jugement de l'instance. Celle-ci va de nouveau se pencher sur son mercato gargantuesque de l'été dernier et les arrivées en grande pompe de Neymar (220 millions d'euros) et de Kylian Mbappé (180 millions d'euros). L'équation n'est pas simple pour le club détenu depuis 2011 par le Qatar: il lui faut continuer à dégraisser tout en tentant de remodeler un effectif qui a montré ses limites en échouant de nouveau en Ligue des champions en 2018 (8e de finale). Après Lucas (Tottenham) en janvier, Paris vient de céder Javier Pastore (AS Rome), Odsonne Edouard (Celtic Glasgow), Yuri Berchiche (Athletic Bilbao), Jonathan Ikoné (Lille) et Grzegorz Krychowiak (Lokomotiv Moscou) mais d'autres pourraient suivre (Di Maria, Areola ou Trapp, Guedes, Jese ?). Côté arrivées, le PSG a réussi un joli coup en terme d'image avec la légende italienne Gianluigi Buffon (40 ans), libre après 17 années passées à la Juventus Turin, mais cherche un milieu pour pallier la retraite de Thiago Motta, et deux latéraux, à droite et à gauche.
4- Certains héros bleus de l'été vont logiquement être très sollicités dans les semaines à venir. Si les deux vedettes Antoine Griezmann (Atlético Madrid) et Kylian Mbappé (PSG) ne bougeront pas, l'incertitude subsiste pour plusieurs d'entre eux (Kanté, Fekir, Giroud, Sidibé, Areola). Thomas Lemar avait éclairci son avenir juste avant de s'envoler pour la Russie et rejoindra Griezmann et Lucas Hernandez chez les Colchoneros. Quant à la révélation du Mondial, Benjamin Pavard (Stuttgart), qui aurait signé avec le Bayern Munich pour 2019, il pourrait intégrer le grand club bavarois dès la prochaine saison où il côtoierait Corentin Tolisso.
5-Le jeune attaquant bordelais (21 ans) s'est trouvé au centre d'une lutte entre la Roma et le FC Barcelone. Après un accord entre les Girondins et le club italien, le Barça est subitement entré dans la danse avant de finir par emporter le morceau contre 41 millions d'euros.

Barcelone coiffe Rome au poteau et s'offre Malcom

In extremis! Le FC Barcelone a officialisé mardi l'arrivée pour cinq saisons du jeune ailier brésilien Malcom, 21 ans, après le blocage au dernier moment de son transfert des Girondins de Bordeaux vers l'AS Rome.
"Le FC Barcelone et les Girondins de Bordeaux ont conclu le transfert du joueur Malcom Filipe Silva de Oliveira. Le coût de l'opération sera de 41 millions d'euros plus un million de bonus", annonce le Barça dans un communiqué.
Les Catalans réussissent un coup de poker en dépassant l'offre des Italiens (38 millions bonus compris), qui s'apprêtaient à faire passer la visite médicale à l'ailier d'1,71 m et à l'envoyer immédiatement rejoindre ses coéquipiers en tournée aux Etats-Unis.
Les Girondins de Bordeaux, où Malcom a explosé la saison dernière avec 12 buts en 38 matches, ont retiré à la dernière minute l'autorisation de s'envoler vers Rome à leur joueur, après avoir eu vent de l'offre alléchante venue de Catalogne.
Le club français signe par là même le transfert le plus onéreux de son histoire, loin devant les 22 millions d'euros reçus en 2010 de l'Olympique lyonnais pour Yoann Gourcuff.
Malcom, champion du Brésil en 2015 avec les Corinthians, avait rejoint les Girondins en janvier 2016.

Jeudi 26 Juillet 2018

Lu 607 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Septembre 2020 - 22:25 Le HUSA assure son maintien en D1