LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les buteurs à suivre

Samedi 13 Janvier 2024

Les buteurs à suivre
De l'Egyptien Mohamed Salah, qui rêve étendre son règne à l'Afrique, au Guinéen Serhou Guirassy, buteur insatiable avec Stuttgart, de grands attaquants peuvent briller à la CAN
 
Si Mohamed Salah a tout gagné avec Liverpool, il collectionne les désillusions avec l'Egypte, avec deux finales de la CAN perdues (2017 et 2022) et un barrage mondial raté contre le Sénégal (1-0/0-1 3 t.a.b. à 1). Cette fois sera peut-être la bonne pour l'idole des "Pharaons", qui a déjà disputé 17 matches de Coupe d'Afrique (6 buts). "Nous jouerons chaque match comme une finale", promet-il.

Avec seulement huit buts en 21 sélections, Sébastien Haller n'est pas encore assez efficace pour un attaquant de pointe. Il n'avait marqué qu'un seul but en 2022 au Cameroun. Il a depuis soigné une grave maladie, un cancer des testicules, et tient une occasion en or de faire triompher les "Eléphants" avec cette CAN à domicile. "On a vu beaucoup d'anciens qui auraient voulu être à notre place, c'est important de réaliser la chance qu'on a de jouer une CAN dans notre pays", souligne-t-il.

Victor Osimhen, joueur africain de l'année 2023, a une double revanche à prendre avec le Nigeria. Il avait raté sur blessure la dernière CAN, après avoir tout tenté pour Participer, et les "Super Eagles" ont manqué la Coupe du monde 2022 en échouant en barrages, laissant le Napolitain inconsolable. Il reste la figure de proue de la brillante ligne d'attaque du Nigeria malgré la blessure avant le tournoi de Victor Boniface.

Toute l'Afrique se souvient du but historique de Youssef En-Nesyri lors du quart de finale Maroc-Portugal (1-0), qui avait envoyé pour la première fois une équipe africaine en demi-finale d'un Mondial. En-Nesyri doit exporter cette réussite à la CAN, où il a marqué quatre buts en 12 matches et surtout raté son tir au but en 8e de finale contre le Bénin en 2019 (1-1, 4 t.a.b. à 1). En plus de son formidable jeu de tête, c'est un joueur d'équipe. "Le sens du sacrifice, il l'avait déjà très jeune, on n'a pas eu beaucoup de travail", dit à l'AFP l'entraîneur Nasser Larguet, qui l'a découvert à l'Académie Mohammed VI.

Il y a deux ans, le "Sily" (Éléphant) national n'a marqué que deux buts en quatre matches, s'arrêtant en 8e de finale. L'efficacité est justement le point fort de Serhou Guirassy, qui s'est révélé un redoutable buteur en Bundesliga où il vient de marquer 19 buts en 16 matches avec Stuttgart. Après avoir refusé la sélection, il s'est laissé convaincre par Kaba Diawara, qui cherchait un buteur.

Libé

Lu 341 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter