Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les agents de sécurité du CHP d’Essaouira sans salaires depuis plusieurs mois




Les agents de sécurité du CHP d’Essaouira sans salaires depuis plusieurs mois
La gestion déléguée des services de gardiennage et nettoyage dans les établissements publics est au cœur d’un certain nombre de problèmes à la fois professionnel et social. En témoignent des irrégularités qui entachent  sérieusement ce mode de gestion, la défaillance des services de la société chargée de la gestion du gardiennage au Centre hospitalier Sidi Mohammed Ben Abdellah à Essaouira. Les conditions professionnelles et sociales sont déplorables, et les salaires des 16 agents de sécurité sont gelés depuis deux mois et demi.
«Le problème des salaires ne date pas d’aujourd’hui ; nous en souffrons depuis plus d’une année. Des réunions avec l’administration de l’hôpital ont été tenues afin de pallier les différents dysfonctionnements dont nous payons les frais au quotidien», s’est indigné un agent de sécurité au CHP d’Essaouira.
Suite à la persistance des problèmes sociaux, l’administration du CHP Sidi Mohammed Ben Abdellah a été contrainte de résilier le marché la liant à la société délégataire, tout en confiant provisoirement le service de gardiennage à une autre société par la voie d’un bon de commande.
Malheureusement, et faute de plafond financier des bons de commande, l’effectif des agents a été réduit à 10. Les 16  agents de sécurité, dans une logique de gestion de crise ont été forcés de se partager le maigre salaire de 1700 DH. De ce fait, ils ont décidé de poursuivre la société délégataire en justice pour faire valoir leurs droits.

Vendredi 14 Septembre 2018

Lu 595 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés