Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Safiots acculent les Khouribguis au nul




L’entraîneur de l’OCK Bernard Simondi en compagnie d’Aït Bihii.
L’entraîneur de l’OCK Bernard Simondi en compagnie d’Aït Bihii.
Pour le compte de la cinquième journée du Botola Pro Maroc Telecom D1, l’Olympique Club de Khouribga a accueilli, au Complexe OCP, l’Olympique de Safi dans un derby phosphatier qui a tenu toutes ses promesses et s’est soldé par un match nul.
La première période  débute par une occasion de l’Olympique après une frappe d’Ait Bihi parée par le gardien Majid (5’). Les Safiots attaquent  sur tous les flancs en créant de nombreuses opportunités. Par contre, les Phosphatiers se  contentent  de défendre, tout en procédant à des contre-attaques sans danger. A la 12’, Mansouri, véritable poison pour la défense khouribguie, s’infiltre dans la surface de réparation et tire, mais sa balle passe légèrement au-dessus. Ensuite, et consécutif à une grave bévue du gardien Fakhr, l’attaquant Mansouri capte une balle et la loge au fond des filets vides (23’). Ce but chamboule les cartes du coach français, Simondi qui fait sa première apparition avec le Onze khouribgui. Les visiteurs essayent  de doubler la mise par des balles rapides et des passes en diagonal qui  obligent la défense  khouribguie à intervenir  rapidement pour écarter le danger.
Mansouri rate ainsi deux opportunités nettes (25’ et 26’). En revanche, Haddadi, d’une frappe bien appuyée, surprend le portier Majid et égalise pour les siens (31’). L’égalisation libère les Khouribguis qui se portent à l’attaque mais ratent une série d’occasions faute de concentration ; notamment par Nafati (53’) et Oggadi (58’). L’OCK bénéficie d’un penalty accordé par l’arbitre Bellout après une faute commise par le gardien Majid en pleine surface de réparation sur Moutaraji.
A la transformation le capitaine Oggadi qui double la mise pour les Phosphatiers et inscrit son troisième but de la saison.
En réaction, les hommes de Benhachem  essayent  d’égaliser en multipliant les attaques. Ils ont réussi à atteindre leur objectif sur une balle arrêtée exécutée par Atiatallah.
L’équipe safiote  continue de dominer le match et ses assauts successifs et dangereux acculent  le portier Fakhr  et la défense locale à sortir le grand jeu.
Sentant le danger, le coach Simondi procède à des changements qui n’apportent pas  le résultat  escompté.
L’OCK est encore à la recherche d’une première victoire après trois matchs nuls lors des cinq premières journées du championnat.

Chouaib Sahnoun
Mardi 24 Octobre 2017

Lu 643 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés