Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les MRE de Flandre appelés à investir dans le Royaume

Mohamed Ameur tient une réunion à Anvers




L'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, a exhorté, vendredi soir à Anvers, la communauté marocaine établie en région flamande à saisir les opportunités d'investissement qu’offre le Maroc et à contribuer à la concrétisation des projets convenus dans le cadre de la mission économique belge conduite récemment dans le Royaume.
Cette mission, la plus importante en nombre de participants (469) et en enjeux économiques (plus de 20 accords et de contrats signés) conduite en novembre dernier par la princesse Astrid est une opportunité à saisir également par les opérateurs économiques marocains établis en région flamande, a affirmé l’ambassadeur lors d’une rencontre organisée avec les membres de la communauté marocaine.
L’ambassadeur a rappelé qu’à la faveur de cette mission, les acteurs économiques belges, dont certains représentent des entreprises d’envergure internationale, ont pris la juste mesure du degré de développement atteint au Maroc, du climat favorable à l’investissement et surtout de la stabilité et de la sécurité dont jouit le Royaume et qui constituent un atout de taille dans un environnement régional confronté à de multiples périls.
Les hommes d’affaires belges, dont une centaine de Belgo-Marocains, a relevé Mohamed Ameur, ont également apprécié à sa juste valeur l’ouverture du Maroc sur le marché africain et ses efforts inlassables en faveur du développement socio-économique du continent et marqué leur intérêt pour des projets d’investissement dans le cadre d’un partenariat tripartite dans lequel le Royaume jouerait un rôle de passerelle et de facilitateur.
L’ambassadeur a, par ailleurs, rappelé à la communauté marocaine les acquis que le Royaume a pu réaliser au prix de multiples efforts et sacrifices déployés dans de nombreux secteurs et dans toutes les régions sans exclusive, grâce à la vision de S.M le Roi Mohammed VI pour un développement économique et social intégré de l’ensemble du Royaume.
Parmi ces acquis, Mohamed Ameur a cité l'adoption récemment, à une écrasante majorité par le Parlement européen à Strasbourg, de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE), qui a permis aux deux partenaires de franchir un palier supplémentaire dans leur relation distinguée, qualifiant ce vote de "grande victoire" contre les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.
Cette adoption constitue également une reconnaissance des efforts consentis par le Royaume dans les domaines des droits de l'Homme, de la migration et du développement économique et social, ainsi que de son rôle en tant que facteur de stabilité et de sécurité dans la région méditerranéenne et en Afrique.
Evoquant les derniers développements de la question du Sahara marocain, Mohamed Ameur a rappelé l’engagement du Maroc en faveur de la solution politique et ses efforts inlassables visant à tourner définitivement la page de ce différend artificiel.
L’ambassadeur a appelé dans ce contexte la communauté marocaine à rester mobilisée pour la défense de ces acquis et à rester attachée, dans l’union, la symbiose et la solidarité, aux valeurs de son pays.
Cette rencontre a permis aux différents intervenants parmi l’assistance, à travers un débat avec l’ambassadeur, de prendre connaissance des efforts déployés par les services diplomatiques et consulaires en vue d’améliorer les prestations administratives fournies aux membres de la communauté marocaine.
Le consul général du Maroc à Anvers, Salim Lahjomri, a expliqué le travail de proximité et les mesures et facilités visant  à rapprocher l’administration de la communauté, notamment l’organisation de consulats mobiles, les services de conseils par numéro vert et via un site Internet dédié.
Il a appelé à cette occasion les membres de la communauté marocaine à inciter les jeunes à participer aux universités d’été organisées au Maroc et aux colonies de vacances dans l’objectif de renforcer l’attachement de ces jeunes à leur mère patrie et leur permettre de suivre l’évolution que connaît leur pays.






 

Lundi 4 Février 2019

Lu 584 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com